100 tubes des années 80 à télécharger PDF

100 tubes des années 80 à télécharger PDF tube fluorescent est une lampe électrique de forme tubulaire, de la famille des lampes à décharge à basse pression. Le tube fluorescent est souvent désigné à tort par l’expression tube au néon, alors que le tube néon est un autre type de lampe à décharge, de couleur rouge, qui n’utilise pas la fluorescence. On prendra garde de ne pas confondre les tubes fluorescents avec les linolites qui sont des lampes à incandescence. Edmond Becquerel qui recouvrit l’intérieur des tubes à décharge avec différentes poudres fluorescentes.


N’ayons pas peur des mots, les années 80 ont été l’âge d’or de la musique qui fait du bien. Une période d’insouciance, de partage et de fêtes, pleine de jeunes gens modernes de filles épatantes peuplant un Top50 devenu un véritable usines à Tube. Nombre d’artistes n’ont existé que le temps d’une chanson mais quelles chansons! Femme libérée de Cookie Dingler, plus près .étoiles de Gold, Partenaire particulier, de Partenaire Particulier, Les brunes comptent pas pour des prunes, de Lio, It’s Raining Men des Weather Girls, Girls Want to Have Fun, de Cyndi Lauper, Cherchez le garçon, de Taxi Girl. Le simple énoncé de ces titres ne vous rappelle-t-il pas de bons souvenirs

Ce n’est qu’en 1895 que Thomas Edison inventera une lampe fluorescente à partir d’un tube à rayon X dont la surface interne de l’ampoule est enduite de tungstate de calcium. La technologie des tubes fluorescents s’est donc développée selon le schéma de Becquerel, à partir de tubes à décharge sous basse pression. Les teintes saturées obtenues ne permettaient certes pas l’usage de ces sources pour l’éclairage domestique ou autre que publicitaire. Depuis les années 1950, l’amélioration de la qualité des composants a aussi permis l’accroissement de la durée de vie de ces sources et un meilleur maintien de l’efficacité lumineuse. La géométrie de ces lampes ainsi que les moyens d’excitation du plasma de mercure peuvent prendre différentes formes selon les besoins. La puissance électrique des tubes linéaires est fonction linéaire de leurs longueurs.

Les tubes linéaires sont, de loin, les lampes fluorescentes les plus utilisées. La longueur de ces tubes varie de quelques centimètres à plus de deux mètres selon la puissance. Chaque extrémité est pourvue d’une électrode composée d’un filament de tungstène doublement ou triplement bobiné et enduit d’un revêtement d’oxydes de baryum-strontium-calcium pour une injection optimale du courant d’électrons dans la décharge électrique. Deux classes de lampes à usage général se distinguent. D’une part, il y a les lampes à très bon rendu des couleurs employant une poudre fluorescente à base de silicates et d’aluminates, souvent nommées lampes à  trois bandes  en référence à leur spectre d’émission. La première génération de tubes, de type T12, avaient un diamètre de 38 mm. Les flux lumineux donnés dans le tableau ci-contre sont indicatifs.