1914 Une Europe se joue sur la Marne PDF

Un article de Wikipédia, 1914 Une Europe se joue sur la Marne PDF’encyclopédie libre. La bataille donne lieu à un célèbre épisode : celui des  taxis de la Marne .


Au début de 1914 l’Europe semble stable, pourtant l’empire allemand a la volonté d’étendre sa prépondérance sur le continent. Lorsque la crise s’ouvre avec l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’empire d’Autriche-Hongrie, c’est vraiment  » une Europe  » qui va se jouer dans les premiers grands chocs de la guerre ! Si l’armée impériale allemande, la première du monde, met rapidement hors de combat le seul adversaire qui soit à peu près de sa taille : l’armée française, rien alors ne s’opposera au changement de plusieurs frontières, à la vassalisation de la France et à une forme d’union de l’Europe continentale sous l’hégémonie de l’Allemagne. Tout de suite le poids entier de cette géopolitique va reposer sur deux généraux en chef : le Français Joffre, l’Allemand von Moltke. Que sont leurs armées et leurs plans ? Vont-ils agir avec lucidité et énergie dans la conduite de leurs forces ? Sous la plume de l’auteur cette bataille se vit au jour le jour avec l’angoisse que suscite un enjeu de cette ampleur. Au fil du récit, les efforts, les erreurs de chaque généralissime et des grands chefs apparaissent et participent au suspense. Y a-t-il miracle sur la Marne ? Aux lecteurs d’aujourd’hui, acteurs d’une tout autre Europe, cet ouvrage présente d’une manière vivante le déroulement de cette campagne.

Les armées allemandes sont entrées en France, de Cambrai aux Vosges, après une série de combats continuellement victorieux. L’ennemi, en pleine retraite, n’est plus capable d’offrir une résistance sérieuse. 29 août au soir évoque la retraite à mots couverts :  la situation de notre front, de la Somme aux Vosges, est restée aujourd’hui ce qu’elle était hier. Frontières, grâce à l’envoi des 3e et 4e armées françaises ainsi que du corps expéditionnaire britannique. On a vu déjà les effets dissolvants de ces marches en retraite répétées, le plus souvent de nuit . Convoi de fourrage arrivant dans le bois de Boulogne, où sont parqués des troupeaux de bovins : le camp retranché de Paris se prépare en catastrophe à un siège. Situation à la fin d’août 1914 : l’aile droite allemande a traversé la Belgique et le Nord de la France jusqu’à l’Aisne, tandis que les offensives françaises en Alsace-Lorraine et dans l’Ardenne ont échoué.

Il rejette la responsabilité de la défaite et des replis sur ses subalternes, critiquant ses généraux qu’il estime ne pas avoir été assez offensifs. Toutefois, Joffre est aussi conscient du fait qu’il doit d’abord céder du terrain. Major français prévoit d’arrêter la retraite derrière la Somme et l’Aisne. Photo montrant cinq militaires installant une ligne de téléphone.

Les transmissions entre l’OHL et ses armées, notamment la Ire, sont difficiles : l’aile droite avance trop vite pour que la transmission filaire soit assurée, tandis que les postes de radio ont une faible portée. Côté allemand, l’aile droite s’est lancée immédiatement après ses victoires de la bataille des Frontières à la poursuite des Français et des Britanniques, les divisions de cavalerie allemandes en tête. Paris : la Ire armée, avec le deuxième corps de cavalerie, marchera à l’ouest de l’Oise, vers la basse-Seine. La composition des cinq armées de l’aile droite allemande a évolué depuis la mobilisation du début d’août, par la réaffectation de plusieurs unités. Article détaillé : Ordre de bataille de la première bataille de la Marne. OHL envoie l’ordre suivant :  Intention du Commandement Suprême est de refouler les Français en direction du sud-est en les coupant de Paris. Anglais et Français étaient une proie qui s’offrait aux coups des Allemands et qu’il fallait saisir avant qu’ils aient pu s’arrêter, se fortifier et se reconstituer.