Alice et le miroir des Maléfices (Chroniques de Zombieland t. 2) PDF

Alice au pays des merveilles, est un roman écrit en 1865 alice et le miroir des Maléfices (Chroniques de Zombieland t. 2) PDF Lewis Carroll, nom de plume de Charles Lutwidge Dodgson. L’écriture fut reprise une seconde fois pour les enfants en conservant les personnages merveilleux qui la rendaient si attrayante pour ce jeune public. Le roman foisonne d’allusions satiriques aux amis de l’écrivain et aux leçons que les écoliers britanniques devaient mémoriser à l’époque. Le livre a connu une suite intitulée De l’autre côté du miroir.


Série « Chroniques de Zombieland », T.2
 
Quel mal ronge donc Alice ? Depuis quelque temps, elle entend deux cœurs battre à l’intérieur d’elle, comme si une autre Alice se développait en elle. Pourtant, aucun de ses amis ne semble voir le changement. Ni entendre la voix qui chuchote à ses oreilles quand elle croise son reflet dans le miroir. Mais, un soir, le doute n’est plus permis : horrifiée, Alice ne se reconnaît plus dans la glace: un double maléfique vient de naître, doué d’une vie propre et prêt à faire voler le miroir en éclats pour prendre le contrôle…

Les adaptations cinématographiques combinent souvent des éléments des deux livres. De nos jours, l’ouvrage reste populaire aussi bien auprès des enfants que des adultes. Alice Liddell photographiée en 1860 par Lewis Carroll. L’excursion commença au pont Folly près d’Oxford et finit une dizaine de kilomètres plus loin dans le village de Godstow. Durant le trajet, Dodgson raconta aux sœurs Liddell une histoire qu’il venait d’inventer.

Celle-ci fut suivie plus tard par Alice’s Adventures Underground et finit par devenir Alice’s Adventures in Wonderland. En 1998, un exemplaire de la première édition a été vendu 1,5 million de dollars, ce qui est une vente record pour un livre pour enfants. Seuls vingt-deux exemplaires de la première édition de 1865 auraient survécu. Mais voilà qu’un lapin blanc aux yeux roses vêtu d’une redingote avec une montre à gousset à y ranger passe près d’elle en courant. Cela ne l’étonne pas le moins du monde. Pourtant, lorsqu’elle le voit sortir une montre de sa poche et s’écrier :  Je suis en retard ! En entrant derrière lui dans son terrier, elle fait une chute presque interminable qui l’emmène dans un monde aux antipodes du sien.