Analyse statistique des risques agro-environnementaux : Etudes de cas PDF

La réponse est limpide, devez-vous penser, narquois : parce que nous sommes en hiver ! Certes, mais voilà, vous n’aurez pas été sans remarquer que les alertes vigilance orange de Météo France ont atteint une fréquence des plus inhabituelles, alors que les épisodes neigeux se multiplient sans donner analyse statistique des risques agro-environnementaux : Etudes de cas PDF moindre signe de répit dans la partie nord du pays. On en oublierait presque que l’hiver n’a officiellement débuté que ce mardi. D’où vient cette vague de froid qui s’est abattue sur l’Europe depuis le début du mois ?


Conçu comme un véritable manuel pratique, ce livre est une introduction aux méthodes statistiques les plus couramment utilisées pour l’analyse des risques agro-environnementaux. Celles-ci peuvent être regroupées au sein de trois grandes sections : La modélisation des risques en fonction de facteurs environnementaux et anthropiques (modèle linéaire, modèle linéaire généralisé, modèle non linéaire, modèle hiérarchique, régression quantile) ; L’optimisation de décisions ou de règles de décision pour mieux gérer les risques, en intégrant des variables décisionnelles dans les modèles (optimisation de seuils de décision, optimisation par simulation, analyses ROC) ; L’analyse et la communication des incertitudes associées aux modèles (estimation et description de distributions de probabilité, assimilation de données, analyse de sensibilité). L’utilisation de chaque méthode est illustrée par une ou plusieurs applications à des problèmes concrets (pollution de l’eau par les nitrates, invasion par des espèces nuisibles, flux de gènes d’une culture OGM vers une culture non OGM, etc.). Les programmes informatiques R ou WinBUGS utilisés dans les exemples sont présentés et commentés en détail. A la fin de chaque chapitre, des exercices permettront aux lecteurs de tester leur compréhension des méthodes étudiées.

Jérôme Lecou : Le temps actuel découle de déplacements d’air froid en provenance des pôles, via la Scandinavie, ainsi que l’Allemagne et le Benelux. Nord-est au lieu de flux d’Ouest comme à l’accoutumée. Il en découle un scénario de froid remarquable, atypique pour l’Europe, qui devrait perdurer jusqu’à janvier ou février. En quoi cet hiver est-il si particulier ? Jérôme Lecou : Cette année, les épisodes neigeux ont été précoces, rapprochés et soutenus.

Les derniers hivers de cet ordre remontent à 1986 ou 1987, mais il s’agissait davantage des mois de janvier ou février. En termes de grands froids dès le mois de décembre, dans le tiers nord de la France, 2010 rappelle plutôt l’hiver 1969. Paris avait alors connu 17 jours de neige en décembre. Cette année, on en compte pour l’instant 15 depuis le début du mois. Comment de tels épisodes de froid sont-ils compatibles avec un monde qui se réchauffe ? Jérôme Lecou : Cet épisode de froid n’est effectivement pas à l’image des tendances actuelles qui vont dans le sens d’un réchauffement climatique. Mais il faut raisonner à une échelle globale et non locale.

Et les moyennes des climats mondiaux vont dans le sens d’une augmentation des températures. On a par exemple observé des records de douceur de novembre au début du mois de décembre en Europe de l’Est. Quelle est la part du changement climatique dans l’apparition d’hivers rigoureux ? Jérôme Lecou : Tout dépend de l’échelle de temps à laquelle on se place.

Dans les cinquante années à venir, les hivers seront plus doux et plus pluvieux, de manière générale et en tenant compte de la variabilité naturelle du climat. C’est d’ailleurs déjà le cas : en moyenne, les hivers étaient bien plus froids avant 1950. Cette entrée a été publiée dans Climat. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. 188 commentaires à Pourquoi fait-il si froid ? Ping : Twitter Trackbacks for Pourquoi fait-il si froid ?