Analyse stratégique de la décision PDF

LES DOCUMENTS Analyse stratégique de la décision PDF RÉFÉRENCE DU S. DE L’ÉTAT un service proposé par modernisation. Cadre Commun d’Urbanisation du SI de l’Etat v1. SILL 2018 – socle interministériel de logiciels libres.


Pourquoi certains décideurs font-ils systématiquement de  » bons  » choix, prennent-ils de  » bonnes  » options ? Comment font-ils pour intégrer les réseaux en croissance, pour nouer des alliances qui s’avèrent stratégiques, pour acquérir les informations essentielles, et plus généralement accroître leur pouvoir économique ? Au-delà du seul facteur  » chance « , comment parviennent-ils à anticiper le marché, son potentiel de croissance et ses retournements ? En un mot, quels sont les atouts du décideur éclairé ? C’est pour tenter de répondre à ces questions que cet ouvrage s’efforce d’analyser, sans formalisme mathématique excessif, le contexte de la décision et les éléments qui président à sa structuration. La complexité des choix des décideurs, placés dans des univers incertains et évolutifs (M. Porter) et dont la rationalité est limitée (H. Simon), est finement décryptée. Dans un second temps, les méthodes traditionnelles (mono et multicritères), les modèles séquentiels, les principes de la décision en information asymétrique, sont exposés, comparés et appliqués. Enfin, les situations d’interdépendance stratégique sont étudiées au travers de la théorie des jeux et des réseaux d’acteurs, puis explicitées par des exercices appropriés. Ce livre fournira d’utiles éléments de réflexion aux décideurs du public et du privé, sans oublier nos chers étudiants (2e et 3e cycle en économie et gestion) qui ont été les premiers à partager ces analyses.

Déclaration de conformité – RGAA 3. Au sens le plus large, la notion de prise de décision peut concerner tout organisme vivant doté d’un système nerveux. Ce processus est activé lorsque nous ressentons le besoin d’agir sans savoir comment diriger notre action ou face à plusieurs choix. La prise de décision se voulant rationnelle est un aspect essentiel de certaines professions scientifiques, médicales, militaires et techniques, où une mauvaise décision peut conduire par exemple à un accident, à une guerre, une catastrophe ou à la mort d’un patient.

D’autres chercheurs comme Gary Klein estiment que l’intuition constitue la base du processus décisionnel d’un expert. Ce dernier se réfère pour décider à ses expériences passées. Dans certains cas, le lien entre la situation passée et la situation vécue est inconscient : on parle alors d’intuition. La vie quotidienne fait constamment appel à la prise de décision : organiser ses études, son métier, son orientation professionnelle, faire les courses, voter, etc.

La prise de décision est un processus cognitif complexe visant à la sélection d’un type d’action parmi différentes alternatives. La théorie étudiant la prise de décision est la théorie de la décision. Autoritaire : un seul membre prend la décision. Majoritaire : le groupe le plus nombreux prend la décision pour tous.

Minoritaire : un sous-groupe moins nombreux prend la décision pour tous. Unanimité : l’ensemble des membres est d’accord. Compromis: l’ensemble des membres se mettent d’accord, sur la solution acceptable par tous, mais pas toujours satisfaisante. Consentement : les membres sont invités à exprimer une opposition justifiée, avec des risques avérés, et sinon de convenir à ne pas s’y opposer.

Les décisions sont prises par le plus haut niveau hiérarchique, c’est-à-dire soit par la Direction Générale soit par l’État. Les décisions sont prises par les encadrements supérieurs. Ces décisions sont peu fréquentes, peu prévisibles. Les décisions sont prises par les exécutants. Ces décisions sont fréquentes, très prévisibles. La prise de décision dans certaines situations complexes doit prendre en compte un nombre important de paramètres. Certains de ces systèmes cherchent à modéliser des fonctions cognitives de prise de décision, voir par ex.

Modélisation économique de la prise de décision dans la famille. Prise de décision partagée: traduction et validation d’une échelle de confort décisionnel du médecin. Le nouvel esprit de la démocratie : actualité de la démocratie participative. Biais cognitifs : quel statut dans la prise de décision assistée ? Prise de décision par consensus : leçons d’un cas en environnement.