Apologie pour Clytemnestre PDF

Homère VIIe s av JC – ? Poète épique grec, considéré comme l’auteur de l’Iliade et de l’Odyssée, et dont l’existence fut entourée de légendes apologie pour Clytemnestre PDF le VIe s. Hérodote pensait qu’il était originaire d’Asie Mineure.


 » Je m’appelle Clytemnestre, reine d’Argos. Vous me connaissez bien. Voici trois mille ans que vous me montrez du doigt en frémissant d’indignation. Avec l’aide de mon amant, j’ai tué mon époux Agamemnon, à son retour de la guerre de Troie. Et j’ai péri de la main de mon fils Oreste.  » Du fond du royaume des morts, Clytemnestre prend la parole, en une langue proche de la nôtre, pour une apologie (au sens premier de plaidoyer de la défense). Son récit, très vivant, riche en péripéties, respecte les principales données de la terrifiante légende des Atrides telle que l’a fixée Eschyle – entre autres le sacrifice d’Iphigénie, qu’elle n’a jamais pardonné. Mais il ne s’interdit pas d’élargir les perspectives. Il évoque, parfois avec humour, les principaux acteurs de la guerre de Troie, et, toujours avec tendresse, sur fond de vie quotidienne, les humbles gens qui les servaient. Avec en arrière-plan la terre grecque, âpre et gorgée de soleil. Très loin de nous, Clytemnestre est aussi très proche. Elle nous parle, en femme, du mariage et de la maternité, de l’amour, de l’ambition et de la guerre, du pouvoir et des richesses, de la vengeance dévastatrice, et des hommes qui se prennent pour des dieux

La tradition le représentait vieux et aveugle, errant de ville en ville et déclamant ses vers. C’est le récit d’un épisode de la guerre de Troie : Achille, qui s’était retiré sous sa tente après une querelle avec Agamemnon, revient au combat pour venger son ami Patrocle, tué par Hector. Après avoir vaincu Hector, Achille traîne son cadavre autour du tombeau de Patrocle, puis le rend à Priam, venu réclamer le corps de son fils. Est jeune encor de gloire et d’immortalité. Ascra, Béotie, milieu du VIIIe s. Hésiode entend démontrer les vertus du travail et de la justice.

Paros vers 712 – vers 664 av. Considéré comme le premier poète lyrique grec, Archiloque passe pour avoir inventé la poésie en vers ïambiques, poésie de la passion et de la satire mordante. Il contribua par ses chants à ranimer le courage des Spartiates dans la deuxième guerre de Messénie. Alcman naquit à Sardes, en Lydie. Selon la légende, il était un esclave affranchi devenu citoyen de Sparte. Il inventa les Parthénies, des chants en dialecte dorien destinés à être interprétés par des chorales de jeunes filles, ce qui fait de lui le créateur du lyrisme choral en strophes.