Arrêter de fumer tue PDF

Solutions hypnose éricksonienne en téléchargement: alcool, arrêter de boire! Avec ou sans aide médicale ou psychologique, avec ou sans livre de recettes, il est évident que c’est le cerveau qui fera la différence: via la volonté, bien sûr, mais aussi via arrêter de fumer tue PDF subconscient et l’imaginaire.


Pourquoi arrêter de faire quelque chose que je fais si bien ? Comment devenir un gros non-fumeur ? Les cigarettes sont-elles des armes de destruction massive ? Fumeur ou non-fumeur, résistant ou collabo ? A quoi occuper les 7 ans d’espérance de vie que je gagne ? Le non-fumeur qui sommeille en moi est-il un abruti ? Les tabacologues sont-ils des gens ? Serai-je jamais un non-fumeur heureux ? Et puis quoi encore ?

Que j’imagine ou non être capable d’arrêter de boire, j’aurai toujours raison! Lorsque ça ne va pas bien, ou par habitude, vous avez parfois tendance à vous tourner vers l’alcool et cela a sans doute perturbé votre vie, vous amenant à des états physiques et psychologiques que vous regrettez ensuite. Vous voudriez bien arrêter de boire, cesser tout cela. Puis, vous effacez les mauvais souvenirs qui peuvent être liés à l’alcool, et prenez conscience de ce qu’il y a derrière cette alcoolisation, et mettez fin aux automatismes qui sont en vous. Vous allez rapidement sentir venir et grandir du dégoût pour l’alcool, de plus en plus fort Vous sentez ce rejet, ce refus s’installer en vous, se renforcer. Et vous répétez ces processus, jusqu’à saturation Vous vous libérez, devenez sobre définitivement.

Avoir des habitudes est une vieille habitude. Malheureusement, un certain nombre d’entre nous ne se contentent pas de la possession : ils troquent le verbe avoir pour le verbe être et deviennent leurs habitudes. Certes, avoir des habitudes est naturel et indispensable pour être efficace. Imaginons si nous devions tous les matins apprendre à parler ou à marcher ! L’habitude permet ainsi de souffler dans la course de la vie. Deux écueils sont toutefois à éviter : l’asphyxie due à un non renouvellement de ses habitudes ou l’halètement du à une recherche trépidante de nouvelles habitudes. Les habitudes naissent de la force des habitudes mais, si nous les avons prises, nous pouvons les rendre !

Dans le ventre de notre mère, nous avions l’habitude de nous nourrir et de respirer via le cordon ombilical. Et voilà qu’on nous le coupe à la naissance ! Changer subitement d’habitude est très désagréable : nous crions donc à la naissance et, ce faisant, nous nous habituons à crier. Rien de plus simple : il suffit de changer d’habitude !

Toute habitude est en effet le remplacement d’une ancienne habitude par une nouvelle. Les habitudes négatives se combattent par des habitudes positives contraires. Le cercle vicieux sera rompu en faisant quelque chose qui sort de l’ordinaire : prendre la parole en public, s’approcher d’une araignée, etc. C’est facile d’arrêter de fumer : j’arrête tous les jours !

Attention à bien mesurer la problématique de l’habitude. Dans ce cas, c’est l’habitude de fumer qui constitue la mauvaise habitude et non le nombre de cigarettes. Réduire ma consommation de moitié sera un changement d’habitude de consommation certes positif mais je resterai fumeur. N’oublions pas toutefois qu’il n’est ni réaliste ni nécessaire de vouloir changer toutes ses mauvaises habitudes. Seules celles qui ont une véritable incidence sur notre mal-être méritent notre attention. Croire en la formule Qui veut arrêter de X, Y ou Z le peut ! Evidemment, nous savons tous que la volonté a ses limites et que le sevrage à l’habitude sera plus ou moins rapide selon les individualités.

Mais est-il vraiment possible de changer d’habitude sans le vouloir au préalable ? La société nous distille souvent des messages contradictoires. Tout d’abord, que X, Y ou Z ce n’est pas bien ! La personne fautive est brocardée comme un exemple à ne pas suivre.