Au coeur de l’église : Homélies année A PDF

Prions le Seigneur pour que l’Esprit des béatitudes continue de se répandre partout où on lui laisse un peu d’espace afin qu’il puisse opérer l’impossible. Jésus voit la foule et a envie de au coeur de l’église : Homélies année A PDF dire quelque chose qui lui sort du cœur, comme un trop-plein du cœur qui s’épanche.


Père, je te rends grâce, car ce qui est resté caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tous petits ». On pourrait aussi traduire, « ce que cherchent les savants et les sages par leur puissance cognitive ou discursive, les petits peuvent le goûté dans leur cœur, car ce n’est pas un savoir de la tête, mais une réalité que l’on éprouve dans ses entrailles. Il n’est pas interdit d’être savant ou sage, bien au contraire. Mais si on est sage ou savant et que l’on désire cette réalité qui fait vivre et que l’on ne peut que recevoir, alors cela change tout. Alors, vous avez remarqué que toutes les béatitudes de chez Matthieu ne sont pas construites de la même manière. On pourrait dire que les béatitudes sont une autre façon d’annoncer la Loi, non plus sous forme d’interdit, mais en sortant du juridique pour entrer dans le monde du désir.

La Loi entendue comme miroir de la réalité humaine et de la réalité humaine dans sa dimension de relation avec Dieu c. D’autre part, chacun porte au fond de lui, tel un sacerdoce, un aspect de la Loi, une dimension de notre nature. Ainsi, nous trouvons parmi ces dimensions, la justice, la miséricorde, la douceur, la paix, la pureté du cœur, l’ouverture du cœur, le service, la relation à Dieu, etc. Chacun d’entre nous porte l’une de ces dimensions, l’un de ses sacramentaux devrait-on dire.

Alors, on ordonne par exemple des ministres de la relation à Dieu. C’est typiquement le cas de la prêtrise. On comprend que ce ministère soit important, car si nous oublions que la relation à Dieu fait partie de notre nature, alors nous risquons d’oublier qui nous sommes. Et cet oubli est très facile.