Au long du grand canal PDF

Carte simplifiée du canal au long du grand canal PDF Rhône au Rhin. L’idée est reprise quelques décennies plus tard par Claude-Quentin La Chiche, officier du génie né à Dole le 31 octobre 1719, mort général de brigade à Paris le 15 octobre 1803. Doubs aménagé peut permettre la liaison de la Saône au Rhin.


Des ingénieurs alsaciens confirment ces observations dans un rapport en 1754. Le 21 octobre 1758 La Chiche fait parvenir un mémoire à M. Il lui est répondu que ces travaux ne seraient profitables qu’à Dole tant que l’ensemble ne serait pas réalisé et que les finances publiques ne permettaient pas d’envisager un tel chantier. Un deuxième mémoire envoyé à Choiseul en 1765 ne donne pas de meilleurs résultats. Le canal à Mulhouse en 1900. Arrêtés au début de la Révolution, les travaux sont relancés en 1792 alors que la dénomination change : Philippe Bertrand est nommé à cette date directeur du ‘canal du Rhône au Rhin’ et promu en 1798 Directeur en chef du projet du ‘canal de jonction du Rhône au Rhin’. La navigation est établie jusqu’à Besançon en 1820 et jusqu’à Mulhouse en 1830, et finalement, c’est le 8 décembre 1832 que le premier navire de commerce rejoint le Rhin depuis la Saône.

Le canal a été affermé à une compagnie privée jusqu’en 1853 quand l’État en a repris le contrôle. Alsace et de l’écluse de Kembs-Niffer. De grands espoirs étaient fondés sur un développement du trafic marchandise qui avait fortement subi la concurrence du chemin de fer. Mais en 1936 le trafic marchandises vers le sud ne s’élève qu’à 100 000 tonnes : il est constitué essentiellement de potasse d’Alsace, de fer et de produits industriels de Lorraine et Franche-Comté dont la moitié est destinée à Lyon. Les questions du gabarit du canal ainsi que de l’amélioration nécessaire de la navigabilité du Rhône et de la Saône sont alors posées. En 1976 la mise en grand gabarit est décidée : L’objectif est de faire naviguer des convois poussés de 4 500 tonnes et le tracé est défini :  Entre le Rhin et Mulhouse, la nouvelle voie empruntera le canal actuel de Huningue. Le projet est relancé à l’initiative de Raymond Barre avec la loi du 4 février 1995 qui organise le financement du canal du Rhône au Rhin.