Bébé Cochon PDF

Ces singes catarhiniens sont largement répandus en Asie, de l’Inde jusqu’au Japon et à la ligne Wallace, ainsi qu’en Afrique du Nord et bébé Cochon PDF Gibraltar. Femelle adulte macaque du Tibet avec un juvénile.


Découvre les animaux de la ferme avec Bébé Cochon !

Le pelage des macaques va du beige au noir en passant par toutes les nuances du brun. Chez quelques espèces, la face se colore en rose ou même en rouge. Les macaques ont des abajoues, ce sont deux poches qui s’ouvrent dans la bouche. Ils peuvent y emmagasiner rapidement de la nourriture pour ensuite la manger tranquillement, loin de leurs concurrents. Les macaques possèdent des callosités fessières, qui sont deux régions cornées sur la croupe qui leur permettent de s’asseoir pendant de longues durées.

C’est la position qu’ils préfèrent pour se reposer ou dormir dans les arbres. Les pieds et les mains sont munis d’ongles et non de griffes, qui leur permettent une locomotion arboricole ou d’évoluer au sol indifféremment. Certaines espèces de macaques passent la majorité de leur temps dans les arbres. On les reconnaît à leur queue longue qui leur sert de balancier pour sauter de branche en branche.

Ils ne sont alors pas très lourds. Chez ces espèces essentiellement arboricoles, la masse corporelle des mâles s’échelonne de 5 à 9 kg seulement. Les mâles sont plus grands que les femelles et ils arborent de grandes canines. Elles ne leur servent pas à manger comme chez les carnivores. Les macaques possèdent un vaste répertoire de gestes, cris et mimiques. Ils peuvent ainsi exprimer une émotion, annoncer leurs intentions pacifiques, inciter un compagnon à s’approcher, montrer de la soumission ou au contraire menacer un adversaire. En entendant les cris d’un compagnon, les macaques peuvent reconnaître sa voix et comprendre où il est.

Lorsque l’un d’entre eux découvre de la nourriture, les autres savent s’il y a beaucoup de nourriture d’après ses cris d’excitation. Et quand ils entendent deux compagnons qui se disputent, ils comprennent par ses cris que celui qui proteste est en position de force ou bien qu’il appelle à l’aide. Les macaques s’expriment par de nombreuses mimiques. Ce qui compte avant tout pour comprendre leurs expressions, ce sont les yeux et la bouche qui peuvent être plus ou moins ouverts.