Balades dans Paris – 30 itinéraires de découvertes PDF

Ce blog traite de tous mes voyages. Vous y balades dans Paris – 30 itinéraires de découvertes PDF aussi mes conseils de visite des villes que j’ai découvertes ainsi que ceux concernant les régions de France où j’ai passées mes vacances, sans oublier l’étranger.


Et puis, comme je voyage surtout en train, vous y découvrirez des articles et des photos ferroviaires. C’est une belle randonnée pyrénéenne qui, en quatre jours, vous fait passer au pied du Vignemale, du glacier d’Ossoue, à proximité du cirque de Gavarnie et du Pic du Midi de Bigorre tout en permettant de découvrir et de profiter de nombreux lacs de montagnes. Pour venir à Cauterets, il existe une ligne de car au départ de la gare SNCF de Lourdes. Attention, il s’agit d’un itinéraire en haute montagne qui requiert une bonne condition physique et de bonnes chaussures de marche. Idem pour le fromage du pays chez le marchand juste en face « Chez Gillou ».

De l’autre côté de la rue Richelieu, dans la charcuterie, ils vendent de succulentes saucisses confites. Du Pont d’Espagne, rejoindre le GR 10. Vous êtes dans le parc national des Pyrénées. Ne pas rater la grande cascade à proximité de l’hôtel-restaurant. Bonne mise en jambe pour la suite.

Le GR longe le lac sur près de 900 m puis remonte le gave jusqu’aux Oulettes du Vignemale. Le GR remonte la belle vallée de Gaube. Un refuge du CAF est ouvert l’été. Traversée de plusieurs pierriers et névés.

Autant prendre son temps si vous avez marché vite. Sinon, avec la tente, vous la plantez à proximité. Ca évite de remplir le sac à dos de plein de victuailles. Le GR descend dans la vallée d’Ossoue et passe en contrebas du plus grand glacier des Pyrénées françaises, le glacier d’Ossoue. A proximité de la retenue, vous trouvez le parking duquel partent la plupart de ceux que vous avez croisé la veille au refuge. Plus loin, à hauteur des cabanes de Lourdes, vous croisez le torrent de Canau. J’ai remonté un peu la vallée car je l’ai trouvée superbe.

Le GR continue en balcon le long de la vallée d’Ossoue avant d’arriver dans celle de Gavarnie. Après les cabanes de Sausse Dessus, on quitte le parc national des Pyrénées. Puis, c’est la longue descente vers le village avec des vues sur une partie des pics qui forment le célèbre cirque. Attention, le GR 10 ne passe pas à Gavarnie mais un chemin vous y mène. Ne pas rater la pancarte . Pas de problème pour se ravitailler. En fonction de l’heure et de vos forces, vous pouvez prendre le chemin muletier qui amène en pied du cirque de Gavarnie.

Par contre, vous n’apercevrez pas la brèche de Roland. En 1997, le site a été inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO dans l’ensemble Pyrénées-Mont Perdu. Cela peut permettre de gagner une journée tout en en s’affranchissant d’une partie du GR10 qui n’est pas la plus belle. Cependant, l’horaire du car de matinée entre Gavarnie et Luz Saint-Sauveur ayant été retardé, il ne permet plus d’arriver à Barèges avant midi ce qui rend quasi impossible d’atteindre le refuge de Bastan avant la tombée de la nuit sauf à pratiquer la marche commando . Il y a un gîte d’étape à Luz Saint-Sauveur ainsi qu’à Barèges. On y retrouve le GR 10 qui remonte la vallée du Bastan que ferme le col du Tourmalet, le plus haut col routier pyrénéen, jusqu’au pont de la Gaubie.