Bernadotte roi d’aventures, du Béarn à la Suède PDF

Pourquoi préparer votre voyage avec minube? Découvrez ce que nos utilisateurs pensent de la bernadotte roi d’aventures, du Béarn à la Suède PDF de voyageurs qui les encourage à parcourir le monde.


Jean-Baptiste Bernadotte, sergent dans l armée royale, général des armées de la République, maréchal d Empire, roi de Suède, quel destin fabuleux peut-on rêver pour ce Béarnais, né à Pau en 1763, qui resta toujours très attaché à sa terre natale, et qui en garda les qualités jusqu à sa mort, homme courageux et généreux, esprit fin et rusé. Il se couvrit de gloire dans toutes les batailles de la Révolution et de l Empire, ce qui lui valut les plus grands honneurs de l empereur Napoléon, qui pourtant ne l aimait guère. C est sa bravoure cheva­leresque qui le fit choisir par les Suédois pour succéder au roi Char­les XIII. Il fut un des plus grands souverains de Suède, et ses des­cendants règnent toujours sur ce pays. Guy Mathelié-Guinlet, médecin et historien, membre de l Académie de Béarn, a déjà publié : Les Cathares Rennes-le-­Château, le mystérieux trésor de l abbé Saunières les Cisterciens L Inquisition, tribunal de la foi. Dans un genre différent, il a voulu rendre justice à un personnage bien souvent décrié et accusé d avoir été traître à son pays, ce qu il ne fut jamais.

La mythologie pyrénéenne est l’ensemble des récits, contes, légendes et croyances diverses qui se rapportent directement à la chaîne des Pyrénées et à ses piémonts nord et sud. Les Pyrénées constituent un ensemble géographique cohérent mais culturellement, religieusement, socialement hétérogène. Les Pyrénées ont été habitées par des peuples différents, parlant des langues différentes. Les Pyrénées ont été un lieu de passage soumis à de multiples influences. La mythologie est une explication du monde : dans les Pyrénées, se justifient ainsi la naissance des montagnes, des sources, des rivières, des lacs, des particularités géologiques ou météorologiques. On peut établir des similitudes avec d’autres milieux montagnards, comme les Alpes, et aussi des différences.

On ne peut pas parler de mythologie pyrénéenne sans parler de Pyrène. Pyrène témoigne d’une colonisation grecque par la Méditerranée, son nom évoquant à la fois une nymphe et des feux grandioses incendiant les montagnes. Il est très difficile aujourd’hui de démêler les légendes originelles des infinies variations ultérieures. Racontant l’épopée guerrière des Carthaginois d’Hannibal, il évoque, au passage des Pyrénées l’histoire de Pyrène, fille du roi Bébryx, qui fut séduite et abandonnée par Hercule. D’autres légendes littéraires ont plus ou moins mêlé ces premiers récits, en d’innombrables versions.

Avant ces débuts littéraires, la mythologie pyrénéenne s’était sans doute déjà constituée. Dans tous les massifs montagneux du monde, les sommets ont toujours été plus ou moins divinisés : non seulement en tant qu’habitation ou domaine réservé, mais aussi comme personnalisation d’un être divin. Le Puigmal était un être vivant, intervenant physiquement pour défendre la nature. Les cupules et autres marques dans la pierre sont devenues les empreintes laissées par les mains, les genoux, les pieds ou la tête de saints ou de saintes. Cette christianisation populaire s’est doublée d’une christianisation  officielle  de la part des ecclésiastiques, qui plantaient des croix sur les mégalithes et qui n’hésitaient pas, plus radicalement, à les faire sauter à la dynamite. Des cultes pré-chrétiens, on a de nombreux autels, inscriptions et quelques effigies sculptées de dieux.

Les dieux locaux, honorés de longue date, subsistent conjointement avec les dieux romains importés après la conquête et les assimilant parfois. Ainsi Abellio, dieu solaire dont le nom rappelle évidemment Apollon et aussi le Belen gaulois, mais qui pourrait donc aussi avoir une origine celte. Le dieu Baesert a laissé un toponyme, entre Montréjeau et Saint-Gaudens, le Bazert. L’origine basque de la plupart de ces noms n’est pas douteuse, et confirme l’extension du domaine bascophone sur une grande partie des Pyrénées : Baïgorrix est un dieu des sources fréquent dans le Pays basque.