Biochimie (seconde édition) PDF

ADN en générant des coupures transitoires dans celui-biochimie (seconde édition) PDF et en catalysant le passage des segments d’ADN à travers ces coupures avant de les refermer. Ces enzymes sont actuellement l’objet d’une activité de recherche intense, en particulier parce qu’elles sont les cibles pharmacologiques d’importants agents anticancéreux. En 1970, James Wang découvre une nouvelle classe d’enzyme, les topoisomérases. Ces enzymes résolvent les problèmes topologiques dans tous les aspects du métabolisme de l’ADN.


Cette caractéristique leur donne un rôle indispensable à la vie cellulaire. Les topoisomérases sont très utiles, pour changer le surenroulement de l’ADN ou démêler ses nœuds. Toutes les topoïsomérases identifiées utilisent un résidu tyrosine pour cliver la liaison phosphodiester de l’ADN. Ces dernières ont une importance particulière dans la séparation des chromosomes durant l’anaphase. Parmi elles, la gyrase est capable d’introduire dans l’ADN des supertours négatifs. Son mécanisme d’action permet à la molécule d’ADN de se relâcher, de produire des super hélices et de faire ou défaire des nœuds.

ADN et celle-ci va changer de conformation en se fixant au segment d’ADN. Par la suite, deux molécules d’ATP sont essentielles afin d’effectuer une coupure sur l’un des deux segments et d’en faire passer la seconde. En effet, la captation de l’ATP amène un changement conformationnel du domaine N-terminal des monomères, entraînant la prise du double brin d’ADN. Le processus de coupure-refermeture de l’ADN correspond à une réaction de transestérification réversible catalysée par le groupement OH d’une tyrosine appartenant au site actif. ADN puis créent des complexes de clivage. Cette action va inhiber la gyrase et va donc empêcher la multiplication bactérienne. Les topoisomérases sont aussi la cible de plusieurs médicaments anticancéreux, qui augmentent les complexes de clivages pour aboutir à l’apoptose de la cellule.

L’action de ces inhibiteurs est relativement sélective car les cellules tumorales ont énormément de topoisomérases. Toutefois, ces médicaments entraînent de nombreux effets secondaires, dont parfois des leucémies. En effet, les agents chimiothérapeutiques détruisent les cellules en prolifération rapide, donc affectent grandement le nombre de globules blancs. Aujourd’hui, les inhibiteurs de topoisomérases utilisés comme antitumoraux ont peu de spécificité d’action, ce qui leur confère de nombreux effets secondaires dus aux coupures qu’ils produisent partout sur l’ADN. C’est d’ailleurs le problème universel de la chimiothérapie.

On essaie d’inhiber des enzymes impliquées dans le cancer mais qui se retrouvent partout ailleurs dans les autres cellules. Les recherches actuelles visent à augmenter la spécificité d’action de ces inhibiteurs en ciblant les gènes impliqués dans le cancer. En créant des coupures spécifiques sur ces molécules bicaténaires, on élimine l’information permettant le développement et le maintien de la maladie. De nombreuses molécules sont utilisées en chimiothérapie anticancéreuse en stabilisant le complexe de clivage.

Les ouvrages doivent être  de référence  dans le domaine du sujet de l’article dans lequel ils apparaissent. Bibliothèque pour la science, Des gènes aux protéines, Pour la science S. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 5 octobre 2018 à 13:57.

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Certains composés du carbone peuvent faire exception, ils sont examinés dans l’article  composé organique . Les composés organiques sont ainsi constitués de molécules caractérisées par des enchaînements carbonés propres aux molécules dites  organiques . La première définition de la chimie  organique  par Nicolas Lémery dans son Cours de chimie publié en 1690, était due à la conception erronée selon laquelle les composés organiques seraient les seuls entrant en jeu dans les processus du vivant. Ces composés étaient également particuliers du fait qu’ils pouvaient se reproduire. L’essor de la chimie organique commença lorsque les chimistes découvrirent que ces composés pouvaient être abordés de façon similaire aux composés inorganiques et pouvaient être recrées en laboratoire sans avoir recours à la  force vitale .

Un autre grand pas fut franchi en 1856 lorsque William Henry Perkin, alors qu’il cherchait à produire de la quinine, synthétisa de manière accidentelle la teinture organique maintenant appelée mauvéine. Une avancée cruciale pour la chimie organique fut le développement du concept de structure chimique, de manière indépendante et simultanée par Friedrich August Kekule et Archibald Scott Couper en 1858. Le développement de la chimie organique continua avec la découverte des hydrocarbures et de leur séparation par distillation fractionnée en composés chimiques de points d’ébullition différents. Au même moment, on découvrit que les polymères et les enzymes étaient des molécules organiques de grande taille et que le pétrole était d’origine biologique. Le processus permettant de synthétiser une molécule précise à partir de précurseurs simples – et le plus souvent commerciaux – est appelé synthèse totale.

La raison pour laquelle il existe autant de composés carbonés est la capacité du carbone de former des liaisons covalentes avec lui-même et donc de former de nombreuses chaînes de différentes longueurs, ainsi que des cycles de différentes tailles. Ils ont tendance à être peu solubles dans l’eau, en tout cas moins solubles que les sels inorganiques. Dans un souci de simplification, les chimistes ont pris l’habitude de représenter les molécules qu’ils manipulent sans faire figurer les atomes de carbone et d’hydrogène. Article détaillé : Liste de réactions chimiques. Traité de Chimie organique, 3e édition, De Boeck Université, p.

Chimie organique – Une initiation, Presses polytechniques et universitaires romandes, p. Chimie – molécules, matière, métamorphoses, 3e édition, De Boeck Université, p. Cours de chimie organique, 15e édition, Premier cycle universitaire, Éditions Dunod, p. Antoine Augustin Cournot, Jean Claude Pariente, Matérialisme, vitalisme, rationalisme, J.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 14 octobre 2018 à 20:12. Ce livre parle des planètes et autres corps du système solaire. Outre un aperçu des planètes du système solaire et de leur formation, ce cours donne aussi les bases théoriques de la planétologie. Les atmosphères et la géologie des planètes, ainsi que leur chimie ou leur physique n’auront plus de secrets pour vous. Ce livre permet l’apprentissage de l’alphabet illustré par des aliments.