Brassens illustré PDF

Jean-Pierre Chabrol est né le 11 juin 1925 à Chamborigaud, au premier étage de la mairie qui était à l’époque le logement de l’instituteur. C’est au cœur des Cévennes qu’il a été élevé, au sein d’une famille d’instituteurs de l’école laïque. Il s’intéresse très tôt au dessin et à la poésie. Il prend des cours de dessin avec le peintre génolhacois André Chaptal et participe en 1942 au Salon de l’Art Cévenol à Alès avec brassens illustré PDF œuvres.


Après un rapide passage en khâgne à Paris, il entre dans la Résistance au printemps 1944 et se retrouve  par hasard  dans un maquis FTP. Dès ce moment, les grands thèmes de son œuvre future sont établis : les Cévennes, l’épopée des camisards, le maquis et surtout les petites gens, le peuple qu’il a si bien décrit. Elsa Chabrol et le musicien Olivier Chabrol. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Comment ce Cévenol d’origine et dans l’âme, a-t-il atterri à Courcelles-la-Roue en 1957 ? Georges Brassens y est pour beaucoup. Chabrol, à l’époque, tire le diable par la queue.

Brassens est son ami, et il est généreux : il lui propose donc de l’aider financièrement à acquérir une petite maison de campagne, dotée d’un grand terrain. Il pourra y écrire au calme. Sur place, Jean-Pierre Chabrol sympathise tout naturellement avec son voisin Pierre Mac Orlan, écrivain et dessinateur comme lui. D’ailleurs, au décès de  l’ermite de Saint-Cyr , en 1970, il fait partie des amis proches qui veilleront au respect testamentaire et au maintien de la mémoire de son œuvre. Il rencontre aussi Jacques Canetti, le directeur des Trois Baudets, qui a acquis sa résidence secondaire à Chavigny en 1957. Il crée pour L’Humanité une sorte de bande dessinée humoristique de style médiéval, Le Barlafré, avec le dessinateur Marcel Tillard.