C’est pas sorcier d’être un dauphin PDF

Palais du parlement du Dauphiné – 2012. Siège du Parlement du Dauphiné c’est pas sorcier d’être un dauphin PDF’à la Révolution, puis palais de justice jusqu’en 2002, il est situé place Saint-André à Grenoble.


Vis la vie d’un dauphin! Glisse-toi dans la peau de cet animal fascinant et deviens le héros de ce récit d’aventures plein de rebondissements. Page après page, tu devras prendre les bonnes décisions pour éviter les issues fatales et aller au bout de ta quête. Il te faudra aussi un peu de chance pour faire face aux caprices du destin…

Il donnait à Grenoble un atout de valeur et lui permettait d’asseoir le rôle de la ville comme capitale de province. En effet, dans la France d’avant 1789, la présence d’un parlement assurait à une ville une dignité particulière et des profits évidents. En 1478, il décidait de le loger dignement place Saint-André à proximité immédiate du palais delphinal qui abritait jusqu’alors le Conseil delphinal. Le palais est agrandi une première fois en 1539 sous le règne de François Ier, puis une seconde fois en 1562 sous le règne de Charles IX. L’architecte et magistrat Pierre Bucher y contribue notamment. Le décor intérieur est à la mesure du style flamboyant des façades. Sous Louis XIV, deux ou trois beaux plafonds viendront s’ajouter à la décoration.

Autre joyau, le salon bleu, nommé ainsi en raison de ses tapisseries. C’est ici que fut déclenchée la Journée des Tuiles, le 7 juin 1788, premier événement de la révolution dauphinoise, en réaction à la décision du roi de réformer le Parlement afin d’en diminuer son pouvoir. En 1890, on décida de tripler la surface du palais, les architectes Daumas et Riondel construisirent alors à la place de la prison et sur le quai de l’Isère, un édifice bien raccordé à l’ancien et qui ne choque pas. La pierre est un calcaire de l’Échaillon, de couleur ocre clair.

Gens de lois et officiers se multipliaient, les plaideurs affluaient. Par leur richesse, leur culture, leur activité, les parlementaires animaient la vie de la société. Grenoble se distingua souvent par une défense acharnée des droits des contribuables et une hostilité virulente aux représentants de l’autorité. Les provinces sont divisées en 83 départements, le Parlement du Dauphiné, comme tous les autres, est dissous et devient palais de justice. Il restera en activité jusqu’en 2002. L’affaire Nobilibus fut remarquable par sa durée.

Un moine franciscain d’origine italienne, Francesco Nobilibus, fut accusé de sorcellerie en mars 1604 pour avoir recouru à l’occultisme et à l’astrologie. Soumis à 230 séances d’interrogatoire, détenu pendant plus de deux ans dans la conciergerie du palais, le malheureux fut convaincu d’avoir voulu envoûter le Lieutenant général du Dauphiné, François de Bonne à qui il s’était présenté comme guérisseur. La cour rendit sa sentence le 14 août 1606. L’activité du palais de justice a été définitivement transférée en septembre 2002 dans le quartier Europole. Actuellement propriété du Conseil général de l’Isère, cet édifice de 7 923 m2 fait l’objet d’un projet de rénovation prévoyant des activités commerciales, patrimoniales, universitaires et touristiques. Encore appelé à tort palais delphinal, le palais du parlement du Dauphiné est visitable lors des journées du patrimoine et sert de lieu d’exposition pour à d’autres institutions. Il a été pour la première fois en 2008 l’un des lieux du Festival justice et cinéma qui se déroule en novembre.