Campagnes de Prusse et de Pologne : Tome 3, La cavalerie pendant la Campagne de Prusse (7 octobre-7 novembre 1806) PDF

De la guerre, publié par sa femme en partant de ses notes. De 1796 à 1801, il profite de la vie de garnison pour satisfaire sa curiosité intellectuelle et perfectionner ses connaissances dans de nombreux domaines. Il est admis à l’académie militaire de Berlin en octobre 1801. En campagnes de Prusse et de Pologne : Tome 3, La cavalerie pendant la Campagne de Prusse (7 octobre-7 novembre 1806) PDF, refusant la collaboration militaire avec les Français, il quitte la Prusse et rejoint l’armée impériale russe.


Très actif au sein de la Section Historique de l’Etat Major de l’Armée, le capitaine Foucart (général en 1906) publia plusieurs ouvrages sur les campagnes napoléoniennes, s’efforçant de rendre accessible à l’amateur et au chercheur les documents conservés des Archives de la Guerre. Son œuvre maîtresse demeure ses ouvrages sur les campagnes de Prusse et de Pologne que nous rééditions aujourd’hui. Dans sa préface au volume Iéna, le capitaine Foucart écrit que son but principal est de dégager la figure du commandant en chef sur lequel tout repose…, ce sera le cœur de son étude sur la campagne de Prusse, si pauvre en témoignage militaire précédée de La Cavalerie et suivie par Prenzlow-Lübeck. Son œuvre, publiée de 1180 à 1890, est divisée de la façon suivante : La campagne de Prusse (2 volumes), La Cavalerie pendant la campagne de Prusse (1 volume), La campagne de Pologne (2 volumes). La nouvelle édition que nous vous présentons respecte l’intégralité du texte original, harmonise les formats des ouvrages qui étaient différents dans la première édition et reproduit 16 cartes et tableaux dépliants en les plaçant dans un étui séparé rendant ainsi beaucoup plus pratique la consultation. Nées en 1997, les Editions Historiques Teissèdre sont spécialisées sur la période du Premier Empire et disposent d’un catalogue offrant des inédits et des réimpressions d’ouvrages devenus introuvables.

Il laisse au prince héritier un ouvrage : Des principes de la guerre. De 1816 à 1818, il est membre de l’état-major du général August Neidhardt von Gneisenau à Coblence. En 1818, il est promu major-général et est nommé directeur de l’administration de l’académie militaire de Berlin, poste qu’il occupe jusqu’en 1830. Entre 1832 et 1837, sa femme Marie fait publier son œuvre. Les écrits de Clausewitz sont une base majeure de la théorie stratégique moderne. Clausewitz n’était pas destinée, à l’origine, à être publiée. Clausewitz ne cherche pas à imposer des solutions qu’il aurait découvertes au cours de ses campagnes, mais il donne plutôt au lecteur des instruments conceptuels et dialectiques extrêmement puissants, pour lui permettre de saisir toute la complexité de la stratégie et de gérer l’incertitude.

Les controverses qui entourent l’œuvre de Clausewitz résident principalement dans l’interprétation des notions qu’il développe et dans l’importance que chacun des lecteurs a accordé à tel ou tel concept pour soutenir ses propres théories. La guerre est un acte de violence dont l’objectif est de contraindre l’adversaire à exécuter notre volonté. La guerre n’est que le prolongement de la politique par d’autres moyens. Clausewitz regroupe, sous le concept de  friction , tout ce qui s’oppose à l’action de guerre et qui fait que quelque chose de pourtant simple n’est jamais facile à réaliser. De la révolution à la restauration. Gustave Adolphe, Luxembourg, Frédéric Le Grand, La Maison du dictionnaire, Traduction de G.

Campagne de 1799 en Italie et en Suisse, Librairie militaire Chapelot, Paris, 1906. Notes sur la Prusse dans sa grande catastrophe, traduction de A. La Campagne de 1812 en Russie, traduction de M. Campagne de 1814, traduction de G. Campagne de 1815 en France, traduction de A. Alice Becker-Ho et Guy Debord, Le Jeu de la Guerre, Gallimard, 2006. Bruno Colson, Clausewitz, Perrin, 600 p.

Benoît Durieux, Relire De la guerre de Clausewitz, Economica, Paris, 2005. Benoît Durieux, Clausewitz en France Deux siècles de réflexion sur la guerre en France 1807-2007, Economica, Paris, 2008. René Girard, Achever Clausewitz, Carnets Nord, Paris, 2007. Paul Roques, Le général de Clausewitz. Sa vie et sa théorie de la guerre, Paris, Éditions Astrée, 2013. Gerhard Muhm, La tattica tedesca nella campagna d’Italia, in Linea gotica avamposto dei Balcani, a cura di Amedeo Montemaggi, Edizioni Civitas, Rome, 1993. Rechercher les pages comportant ce texte.