Cap ou pas cap ? PDF

Cap ou pas cap ? PDF as moins de 18 ans ? Tu as besoin d’une info ? Le CAP est à ton écoute ! Rapport d’activité du CAP pour 2012Le rapport d’activité 2012 du CAP est disponible.


Un album tout carton avec des matières à chaque page pour jouer à se faire peur. Un livre défouloir, un livre à rire? et tout notre savoir-faire en matière de livres à toucher ! À chaque page un monstre, un être effrayant ou repoussant, et une injonction : «T’es cap de le toucher ? ».

Document officiel de présentation, il est pour le lecteur curieux une photographie de notre association, une façon de mieux connaître notre action et au-delà la jeunesse de la région verviétoise : ses enjeux, ses difficultés. Une opportunité pour une centaine d’ados de vivre autrement l’école. Le CAP est partenaire depuis le début de cette aventure, soucieux de sa pérennité et de l’ouverture à d’autres jeunes. L’occasion de revenir sur cette démarche particulière. Début 2014, ce sera déjà la cinquième pour notre service civil Une formidable expérience de 4 mois, 60 jours de chantiers, rencontres, thématiques de société, Tout cela pour 8 jeunes de 15 à 25 ans qui ont rendez-vous avec la société ! Le rapport d’activité 2012 du CAP est disponible.

Le retour du projet de vélo avec l’école SFX1 de Verviers. Le projet du CAP de partir à la rencontre du quartier de Hodimont a, à présent, clôturé sa phase de réalisation concrète via nos cartes blanches à divers artistes. Le rapport relatif aux incidences et aux conséquences de la pauvreté sur les enfants, les jeunes et leurs familles » permet de mettre des mots sur la pauvreté, ce qu’elle peut signifier pour la population qui en est victime. Voilà des signes d’un positionnement sécuritaire connu peu compatible avec ce principe majeur que notre société est d’abord affaire de construction et non de répression. Dans ce contexte difficile où nombre de citoyens sont tentés par ces glissements, il nous semble important de réaffirmer le sens de nos actions et au-delà de la vision qui les supportent.

Nous défendons à notre tour une stratégie à long terme pour une politique éducative. Si dès les premiers symptômes de difficultés diverses, dès les prémices de dysfonctionnements familiaux, une aide se mettait en place pour la jeunesse, il est fort probable qu’un grand nombre d’enfants et d’adolescents trouveraient autour d’eux les moyens d’un meilleur épanouissement personnel et ne viendraient pas grossir les statistiques de la délinquance. Le CAP apporte sa contribution à la construction de futurs citoyens responsables qui soient en capacité de comprendre pour agir et d’agir pour changer. Le ciment de la société reste notre projet commun. L’urgence, les contingences politiques, les enjeux électoraux, les pressions médiatiques doivent demeurer secondaires. Bienvenue sur le nouveau site du CAP de Verviers.

Prenez un peu de temps pour le découvrir, même si vous passez pour autre chose, par hasard, sans même trop savoir qui nous sommes. La société est tout de même un art de la rencontre, et c’est le quotidien de notre association. Puisque nos mains sont tendues, c’est l’heure des présentations. Verviers et au-delà, le CAP apporte une aide, un accompagnement dans les parcours de vie.

Puisqu’il s’agit d’écouter et d’agir auprès des personnes, individuellement et collectivement, tout cela ne peut pas se faire seul avec un simple bon sens à toute épreuve. Les professionnels de l’aide à la jeunesse que nous sommes se remettent en cause quotidiennement. Ce site est aussi un lieu de partage plus théorique, une envie de garder les yeux grand ouverts parce que notre boulot est aussi un fil rouge poussant à comprendre la société dans son ensemble. Quelle place pour la jeunesse ? C’est tout ça lecapverviers, et un peu plus encore.

Ce ne sont ici que les grands débuts de ce nouvel outil. Il y a sûrement quelques pages 404 qui traînent, des liens qui ne mènent nulle part. Mais, comme nous aimons à le répéter : quand on veut changer quelque chose, on y travaille ! Mon fils de 9 ans a subi son premier contrôle d’identité l’année dernière. Cela s’est passé lors de la fête de la communauté hispanophone de Vilvoorde.