Carnet critique: Avignon 2009 PDF

En 2012, il a été membre du jury du Festival de films scolaires de Chartres, aux côtés, entre autres, de Romain Goupil. Il fait partie du comité de lecteurs carnet critique: Avignon 2009 PDF Jeune théâtre national et du comité de lecture de Poésie en Liberté. Il fait partie de la compagnie Les Cabarettistes. 2004 : La Chanson de Roland de Jean-Pierre C.


Le théâtre est aujourd’hui plus qu’une discipline artistique ou qu’un des loisirs organisés. Il est, depuis la Révolution française, un des lieux de production de la Nation. C’est au croisement de ce que deviennent l’Etat et la culture qu’un regard sur le théâtre a aujourd’hui un sens. Ici, à l’occasion d’une résidence critique pendant le fesival d’Avignon 2009, mise en place par le « Off », la réflexion sur le théâtre se fait à partir de son cadre (institution, politiques culturelles), mais aussi de la réalité de ses scènes (spectacles, pratiques de plateau).

Cannes 2012 : Zoom sur « Hors les murs » de David Lambert , allocine. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 13 janvier 2019 à 16:08. Badiou et Deleuze entretiendront plus tard une importante correspondance philosophique qui ne sera pas publiée sur demande expresse de Deleuze, et qui donnera naissance à un essai de Badiou sur ce dernier. Il devient professeur à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm en 1999, puis professeur émérite dans cette institution. Très influencé par Louis Althusser dans ses premiers travaux épistémologiques, il fait appel à la logique mathématique, seule capable, selon lui, de déployer l’ontologie.

Outre son activité de philosophe, Badiou est romancier et dramaturge, ce qui l’a amené à travailler avec des metteurs en scène comme Antoine Vitez ou Christian Schiaretti. 2016 un court essai sur les attentats du 13 novembre 2015, Notre mal vient de plus loin. Parmi ses autres responsabilités, Badiou anime  Les Conférences du Perroquet  et participe, en tant que membre perpétuel, à l’Académie de philosophie du Brésil. Il est arrivé à Badiou de jouer comme acteur dans ses pièces. Alain Badiou est le père adoptif d’un garçon noir. Depuis le début de l’année 2015 et en collaboration avec la journaliste Aude Lancelin – collaboratrice régulière du philosophe -, Alain Badiou co-anime une émission de pensée diffusée par Médiapart – média diffusant sur Internet.

Alain Badiou convaincu, selon lui, de détenir seul la vérité. Depuis 1985, il assure le secrétariat de l’Organisation politique avec Sylvain Lazarus et Natacha Michel. 2002, Le Siècle et, comme suite de L’Être et l’Événement, Logiques des mondes, le 9 mars 2006. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. L’art, et plus particulièrement la poésie, est une des conditions de la philosophie.

Dans la préface de son recueil Que pense le poème? Badiou situe la philosophie, discours qu’il qualifie de « bâtard », entre l’idéal du formalisme intégral des mathématiques et l’incantation poétique. Dans l’article intitulé « Que pense le poème? Le poème moderne est habité d’un silence central dont la visée est d’affirmer l’être et non de posséder ou de construire une connaissance. Ces deux textes élaborent un système métaphysique de type à la fois traditionnel, par son caractère englobant et synthétique, et nouveau, par son intégration de théories mathématiques contemporaines, comme les constructibles de Gödel, le  forcing  de Cohen, la logique interne des topos, etc.

Il participe ainsi au renouveau de la métaphysique, auquel on assiste, par ailleurs, dans le monde de la philosophie analytique. Les vérités ne sont pas d’ordre philosophique. Les vérités existent dans des champs qui sont non philosophiques. Le propre de la philosophie c’est de faire concept, dans les conditions « époquales » qui sont les siennes, de ce que c’est qu’une vérité. La philosophie ne pourrait pas exister s’il n’y avait pas de sciences, d’arts, etc. Ses livres Le Siècle et De quoi Sarkozy est-il le nom ?

Le sinologue Simon Leys lui reprochait son  ignorance forcenée de la réalité historique  dans son appréciation du maoïsme et du polpotisme. Pierre Assouline a par ailleurs critiqué le ton de ses attaques contre Nicolas Sarkozy — qualifié par Alain Badiou d’ homme aux rats  dans l’essai Circonstances 4. De quoi Sarkozy est-il le nom ? Les critiques, reprises plus tard par Bernard-Henri Lévy, ont amené Alain Badiou à réagir dans un article intitulé  Tout antisarkozyste est-il un chien ? Alain Badiou a rappelé à cet égard que d’autres auteurs avant lui, à commencer par Jean-Paul Sartre, n’avaient pas hésité à recourir à la métaphore animale ou même à l’invective politique. Pour Jean-Paul Sartre, tout anticommuniste était  un chien , phrase violente dont Badiou décortique le  sens philosophique  dans le dernier chapitre de Circonstances 4. Alain Badiou a été accusé à plusieurs reprises d’antisémitisme.

Jean-Claude Milner, à la suite de la publication de l’essai d’Alain Badiou Circonstances 3. Alain Badiou a cependant vivement rejeté ces accusations. Dans la réédition de son essai De l’antisémitisme parue en avril 2006, Stéphane Zagdanski consacre en post-scriptum des pages très critiques à Alain Badiou sous le pseudonyme d’ Aloysius Baudruche , dont il raille les présupposés philosophiques autant que les thèses portant sur  le nom juif :  Baudruche conçoit les juifs selon les critères occidentaux les plus déjudaïsés. Cette section n’est pas rédigée dans un style encyclopédique.

Dans une lettre envoyée à Jean-François Martos le 16 mai 1982, Guy Debord écrit d’Alain Badiou que  Sans toi, je n’aurais sûrement pas connu les ultimes audaces du maoïste Badiou. Et quel dommage s’il n’avait pas été ramassé avec les autres déchets critiques, que je me propose de concasser ! C’est, me semble-t-il, le pire de tous. En effet, il partage avec Jean-François Martos une même détestation du maoïsme qu’il exècre autant que le stalinisme du Parti communiste. Après l’avoir encensé en 2009, Mehdi Belhaj Kacem opère dans son ouvrage paru en avril 2011, Après Badiou, une virulente critique de la pensée d’Alain Badiou.