Ce pays du silence/Trop ardente/L’Inexorable PDF

Saint-Mittre, dans un faubourg de Plassans. Adélaïde Fouque et du ce pays du silence/Trop ardente/L’Inexorable PDF Macquart. Père de Lisa, Gervaise et Jean Macquart.


Ursule, et grandit franchement dans le sens de ses instincts . Rentré à Plassans en 1815, après la chute de Napoléon, il rapporte tous ses vices naturels, développés par la vie militaire. Au moment du Deux-Décembre, Macquart est aux abois. Après un court exil dans le Piémont, il est rentré en France, grâce à Pierre Rougon qui, depuis le forfait perpétré ensemble, ne peut rien lui refuser.

Pierre qui fait la sourde oreille à un nouvel appel de fonds , il lâche le fou François Mouret contre les conquérants de Plassans. Soldat, puis vannier, puis rentier et fainéant. Antoine Macquart et de Joséphine Gavaudan. Gervaise a la cuisse droite déviée et amaigrie, reproduction héréditaire des brutalités paternelles.

A vingt-deux ans, elle est grande, un peu mince, avec des traits fins, déjà tirés par les rudesses de sa vie . Son idéal est modeste : travailler, manger du pain, avoir un trou à soi, élever ses enfants, mourir dans son lit . Lorilleux devant qui le zingueur est si petit garçon. Or, sur le palier des Goujet.

Elle a essayé un instant de se réfugier dans le pur amour de Goujet, mais sans force pour résister à Lantier, elle finit par succomber, presque sous les yeux de la petite Anna. Virginie, dont les rapports avec Lantier la laissent indifférente. Gervuise unie à un ouvrier . Frère de Lisa et de Gervaise.