Championnat de Gr Ce de Football 2001-2002 PDF

Le championnat de Gr Ce de Football 2001-2002 PDF de Grèce de football a été créé en 1927. Il s’agissait alors de play-off regroupant les champions régionaux. Le championnat national à poule unique fut créé en 1959 sous le nom d’Alpha Ethniki.


Le football fait son apparition en Grèce en 1894. En 1912, la SEGAS annule le championnat à cause des Guerres balkaniques et la Première Guerre mondiale mais un championnat indépendant se déroule et le Goudi Athènes conserve son titre en 1912-1913 et remporte trois autres championnats avant de perdre le titre lors de la saison 1915-1916 au profit du Panathinaïkos. Elle prévoit d’organiser un nouveau championnat en 1922-1923. Pour la première fois, des clubs de Thessalonique doivent y participer, ce qui est finalement rendu impossible à cause de problèmes organisationnels et financiers.

Il faut attendre deux ans avant de voir le second championnat se jouer que dominera le Panathinaïkos en 1929-1930 et l’Olympiakos en 1930-1931. L’Aris Salonique remporte son deuxième championnat en 1931-1932 et est le premier club à remporter deux fois cette compétition. La saison 1934-1935 ne se déroule pas sur décision de la HFF qui voulait mieux préparer son équipe à la Coupe des Balkans. Aris s’impose mais ne garde qu’une année son titre avant que l’Olympiakos récupère le titre en 46-47. Mais Le Pirée doit laisser le titre au Panathinaïkos après la saison 1948-1949. La saison 1949-1950 en raison des besoins de l’équipe nationale pour une compétition continentale. L’Olympiakos récupère son bien en 1950-1951 mais le championnat 1951-1952 ne se termine pas pour les besoins de l’équipe nationale aux Jeux Olympiques et pour les Jeux Méditerranéens.

Le Pana remporte le championnat 1952-1953 avant que l’Olympiakos remporte le titre pendant six saisons. La saison 1959-1960 voit le sacre du Panathinaïkos après avoir battu l’AEK Athènes sur terrain neutre après que les deux équipes eurent le même nombre total de points après les 30 matchs de la saison. Kostas Nestoridis fait lui aussi la passe de trois en inscrivant 29 buts à la fin de la saison. En 1963-1964, le Panathinaikos est sacré championne devant l’Olympiakos qui trime mais qui n’arrive pas à reprendre le titre, le Pana conserve son titre l’année suivante en 1964-1965 devant l’AEK à trois points.

Olymp récidive en remportant la saison 1966-1967 cette fois devant l’AEK Athènes. L’AEK, justement, prend sa revanche et remporte le titre en 67-68 avec leur entraîneur Jenő Csaknády qui ne restera qu’un an. Panachaiki » où le club sera pénalisé de 13 points après avoir tenté de truquer un match. Thomas Mavros qui inscrira 53 buts lors de ses deux saisons. Le championnat grec est marqué par la plus grande catastrophe de son histoire le 8 février 1981 au Stade Karaïskaki où un mouvement de foule de supporters du Pirée provoque la mort de 21 supporters et 55 blessés après la victoire de leur équipe contre l’AEK Athènes sur un score de 6-0. La raison de cette tragédie est que la porte 7 était fermée, les supporters furent écrasés et certains piétinés. Olympiakos est champion en 1986-87 et permettra à Nikolaos Anastopoulos de remporter un quatrième titre de meilleur buteur.

Pendant sept ans, le titre restera dans la capitale grec. D’abord après la saison 1989-90 avec le Panathinaikos qui décroche la timbale devant son rival l’AEK Athènes, même histoire l’année suivante cette fois devant l’Olympiakos. L’Olympiakos remporte le championnat 1996-97, c’est le début d’une longue aventure pour le club du port d’Athènes et Alexandros Alexandris qui finira meilleur buteur à 4 reprises. Malgré cette contre-performance, l’Olympiakos repart de plus belle en remportant le titre de 2004-2005.

La saison 2010-2011 commence et l’Olympiakos et le Pana se tiennent au coude à coude. Le samedi 18 décembre, le Panathinaikos affronte l’Olympiakos Volos et encaisse un but. Les supporters mécontents envahissent le terrain, obligeant l’arbitre à interrompre la partie pendant que les hooligans balancent des projectiles aux joueurs ainsi que des bombes agricoles. Olympiakos remporte son 39e titre, effectuant même le doublé avec la coupe. Les 4 clubs classés de la 2e à la 5e place s’affrontent dans des matchs de barrage pour déterminer les places européennes. Article détaillé : Derby des éternels ennemis. Après la rivalité avec le club du trèfle, le club du port d’Athènes a aussi pour ennemi le club du PAOK Salonique.

La rivalité entre ces deux clubs s’explique par les tensions entre le nord et le sud de la Grèce ou encore de la ville d’Athènes et de Thessalonique. Ce tableau présente, pour chaque club, le nombre de saisons passées en première division. 2015-2016, on dénombre 66 clubs ayant évolué en première division. L’Olympiakos, le Panathinaïkos et le PAOK Salonique ont passé 57 saisons en première division et n’ont jamais été relégués.

Les clubs évoluant en première division lors de la saison 2015-2016 sont indiqués en gras. NB : Lors de la saison 1973-1974, l’APOEL Nicosie n’est pas reléguée, mais se voit forcée de jouer dans le championnat chypriote à la suite de l’invasion de Chypre par les Turcs. Plusieurs joueurs sont titrés meilleur buteur du championnat grec à plusieurs reprises. Depuis la saison 1959-1960, le premier meilleur buteur non-grec est le Yougoslave Dušan Bajević en 1980.