Chrétiens d’Orient PDF

La croix est le principal symbole de la foi chrétienne dans le christianisme. Le christianisme est une religion abrahamique, originaire du Proche-Orient, fondée sur l’enseignement, la personne et la vie de Jésus de Nazareth, tels qu’interprétés à partir du Nouveau Testament. Judée et dans les grandes villes de la diaspora chrétiens d’Orient PDF telles que Rome, Éphèse, Antioche et Alexandrie. Perse, en Inde et en Éthiopie.


Résistance chrétienne en terres sensibles !

Dans un Moyen-Orient bouleversé par la barbarie de Daesh, la guerre n’épargne pas les minorités chrétiennes, lesquelles sont chassées, par la force, de cette terre qui est aussi la leur. Mgr Pascal Gollnisch veut mobiliser face au fléau qui frappe notamment la Syrie, l’Irak ou la Libye. Fort de son expérience du terrain sur ces zones menacées, il dresse un état des lieux de la situation. L’Œuvre d’Orient, qu’il dirige, est proactive : aider les Églises restées en première ligne, établir des ponts entre elles et la France, agir pour l’éducation, la santé, l’action sociale, la culture et la transmission de la foi…

L’avenir de cette région ravagée ne se fera pas sans ses chrétiens. Non seulement parce que c’est en cette terre que le christianisme trouve son origine, mais aussi parce que chaque chrétien d’Orient est d’abord un citoyen arabe, syrien, irakien, libanais, égyptien, iranien… profondément lié à son pays. Encore faut-il que sa citoyenneté soit reconnue !

Les Églises d’Orient ont l’expérience du dialogue avec l’Islam. Utilisons-la ! Mgr Gollnisch propose une laïcité à l’orientale, réaffirme le droit à la citoyenneté pour tous et se bat pour le retour des populations chrétiennes chez elles. Autant de motifs d’espérance pour ces victimes et ces résistants sans lesquels l’histoire ne pourra continuer de s’écrire.

Il est actuellement présent dans tous les pays. En 2015, le nombre total de chrétiens dans le monde est évalué à 2,4 milliards, ce qui en fait la religion comptant le plus de fidèles, devant l’islam et l’hindouisme. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Jésus-Christ est la figure centrale du christianisme. La Résurrection signifie aussi que Jésus continue de vivre avec ses disciples qui, par la foi, vivent de sa présence.

Ces professions de foi sont divisées en quatre parties. Articles détaillés : Livres deutérocanoniques et Canons des Églises chrétiennes. Le péché originel représenté par Le Dominiquin, Chatsworth House. Il rejette , en particulier, celui de Thomas, qualifié de gnostique.