Citrix MetaFrame XP (FR3) : Installation, configuration et administration PDF

Terminal Services citrix MetaFrame XP (FR3) : Installation, configuration et administration PDF été initialement introduit sous Windows NT 4. Pour une entreprise, le service de terminal permet aux services informatiques d’installer des applications sur un serveur central. Par exemple, au lieu d’installer une base de données ou un logiciel de comptabilité sur tous les bureaux, l’application peut être installée sur un seul serveur et les utilisateurs distants se connectent et utilisent l’application à travers Internet ou le réseau.


Ce livre est destiné aux administrateurs réseaux devant mettre en oeuvre des solutions Citrix Metaframe XP Presentation Server. Il fournit les clefs permettant de maîtriser toutes les technologies Citrix afin d’administrer au quotidien et de façon optimale, des serveurs Metaframe XP. Les premiers chapitres présentent les concepts de base des architectures serveurs d’applications, ainsi que les différentes phases d installations des OS et des couches Citrix. Les chapitres suivants couvrent toutes les fonctionnalités de Metaframe XP Presentation Server FR3 y compris les particularités des environnements Terminal Server, leur mise en oeuvre dans des architectures réseaux complexes, l’utilisation des outils d’administration Citrix et des outils complémentaires.

Cette centralisation simplifie les mises à jour, le dépannage et la gestion des logiciels. Une fois qu’un client initie une connexion et est informé du succès de l’invocation de la couche de service de terminal sur le serveur, il charge les périphériques ainsi que les pilotes clavier et souris. Les données de l’interface utilisateur reçues au travers de la connexion RDP sont décodées et retranscrites en Interface Utilisateur tandis que les entrées clavier et souris au niveau du client sont récupérées par le pilote et transmises via RDP au serveur. Il gère les opérations d’authentification des clients et rend les applications disponibles à distance. Il s’occupe également de restreindre les accès clients en fonction du niveau d’accès qui leur est attribué. Le serveur de terminal respecte les stratégies de restriction logicielle en place, comme la limitation d’accès à certains logiciels à un groupe spécifique d’utilisateurs.

Lors de l’ouverture de session, si l’utilisateur a ouvert une session sur le poste client local avec un compte utilisateur de domaine, alors les mêmes informations d’ouverture de session peuvent être utilisées pour ouvrir la session distante. Il peut être utilisé afin de configurer les pré-requis d’ouverture de session ainsi que pour forcer une instance unique de session distante. Elle permet à un utilisateur de se connecter à distance à un serveur sur le réseau exécutant le service de terminal. RDC affiche l’interface du bureau du système distant de la même façon que s’il était accédé localement. Desktop Experience est activé sur le serveur distant, le visuel des applications sera identique aux applications locales plutôt que celles distantes. Le client RDC supporte également le rendu de l’interface utilisateur en couleurs 24 bit, ainsi que la redirection de ressources pour les imprimantes, les ports COM, les disques durs, souris et claviers.

Avec la redirection des ressources, les applications distantes peuvent utiliser les ressources de l’ordinateur client. L’audio est également redirigé afin que chaque son produit par l’application distante soit joué par le système client. 0 de RDC, la résolution graphique d’une session distante peut être définie de façon indépendante des paramètres du serveur distant. De plus, une session distante peut également être répartie sur plusieurs écrans du système client, et ce indépendamment des paramètres multi-écran du serveur distant.

WMC ne peuvent pas être transmis via le protocole Remote Desktop Protocol, seules les applications peuvent être accessibles par ce moyen. Windows Vista étant désormais disponible, le serveur de terminal inclut également la capacité de partage de bureau client appelé Windows Desktop Sharing. Cette fonctionnalité n’est disponible que par l’intermédiaire d’une API publique, qui peut être utilisée par n’importe quelle application afin de permettre la fonctionnalité de partage d’écran. L’API Windows Desktop Sharing présente deux objets: le RDPSession pour le partage de session et le RDPViewer pour la visualisation.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 28 juillet 2018 à 22:37. Terminal Services a été initialement introduit sous Windows NT 4. Pour une entreprise, le service de terminal permet aux services informatiques d’installer des applications sur un serveur central. Par exemple, au lieu d’installer une base de données ou un logiciel de comptabilité sur tous les bureaux, l’application peut être installée sur un seul serveur et les utilisateurs distants se connectent et utilisent l’application à travers Internet ou le réseau. Cette centralisation simplifie les mises à jour, le dépannage et la gestion des logiciels.

Une fois qu’un client initie une connexion et est informé du succès de l’invocation de la couche de service de terminal sur le serveur, il charge les périphériques ainsi que les pilotes clavier et souris. Les données de l’interface utilisateur reçues au travers de la connexion RDP sont décodées et retranscrites en Interface Utilisateur tandis que les entrées clavier et souris au niveau du client sont récupérées par le pilote et transmises via RDP au serveur. Il gère les opérations d’authentification des clients et rend les applications disponibles à distance. Il s’occupe également de restreindre les accès clients en fonction du niveau d’accès qui leur est attribué. Le serveur de terminal respecte les stratégies de restriction logicielle en place, comme la limitation d’accès à certains logiciels à un groupe spécifique d’utilisateurs.