Climatologie de Rouen PDF

Pour accéder au menu au quotidien: cliquer au quotidien , etat civil, au quotidien. Diverses appellations jalonnent l’histoire climatologie de Rouen PDF Perruel : Pétrolium, Perrol, Perriedium, Perreuil, Perreil, Perrel, Péruel.


Climatologie de Rouen / par Ludovic Gully,…
Date de l’édition originale : 1899

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Le nom du village serait lié à une ancienne abondance de poiriers. En 1187, Régnault de Pavilly et Gilbert de Vascoeuil firent bâtir dans une île de l’Andelle, sur la paroisse de Perruel, l’abbaye de l’Ile-Dieu afin de recevoir les ermites. Elle devint par la suite une filature de coton. Il en demeure aujourd’hui quelques traces dans une usine désaffectée et une ferme bien conservée. Les pierres tombales des châtelains de Beauvais qui étaient conservées dans la chapelle reposent désormais au Musée d’Antiquités de Rouen.

En 1210, les héritiers de Perruel tenaient un fief du chevalier relevant de Saint-Ouen de Rouen. En 1216, Pierre de Perruel fut témoin d’une charte pour Saint-Amand De Rouen. Il décrira dans ses lettres la rivière et les activités de pêche à Perruel. Son fils, Michel, céda en 1286 à l’abbaye de Saint-Ouen  le patronage de l’église Sainte-Geneviève et en 1299, le fief de Perruel devint alors propriété de la baronnie de Perriers. Lors des siècles suivants, le développement de l’activité agricole verra la construction de fermes aux XVIIe XVIIIe et XIXe siècles.

Toujours existantes, elles sont devenues des habitations privées. De l’activité industrielle, développée au Broc-Boeuf au XVIIIe et XIXe siècles, ne subsistent que quelques bâtiments non entretenus. Deux châteaux du XVIIIe, dont celui des Cables, figurent à l’inventaire du Patimoine Communal. Ce sont également des propriétés privées. Le territoire communal s’étend sur 580 hectares de forme rectangulaire, orientée Est-Ouest. La commune s’appuie sur la rivière Andelle à la limite Est du village, la différence d’altitude est d’environ 132 m entre le fond de la vallée et le point culminant sur le plateau.

La commune de Perruel est située dans l’ouest du bassin parisien et jouit d’un climat de type océanique caractérisé par des températures modérées et des précipitations régulières. Le climat est indentique à celui des autres villages de la vallée de l’Andelle. Contrairement au village situé dans la vallée, le hameau du Mesnil sur le plateau est moins dans le brouillard l’hiver, mais est plus exposé aux vents d’ouest. Ceci découle de l’importante surface boisée, de la proximité de la forêt de Lyons et une importante longueur de berges le long de l’Andelle.

La commune bénéficie d’un cadre et de points de vue de qualité. Panorama sur le bourg dans la montée au Mesnil, vue sur le Mesnil depuis la route d’Auzouville, perspectives sur l’église et la mairie-école lorsqu’on empreinte la D 1 depuis Vascoeuil et Perriers, des paysages naturels dans les vallons, des points de vue extracommunaux des Hogues et de Vascoeuil. Perruel compte 477 habitants, c’est une évolution régulière, due à la venue d’une population qui s’installe, plutôt qu’à un excédent naturel. La population est relativement jeune, L’évolution de la population est constante. Des zones, telles que le captage d’eau de la ZNIEFF, de la pisciculture et des marnières sont particulièrement protégées. Mesnil Perruel à partir de la D 114.

Contruite en brique, grès et silex, l’église Sainte-Geneviève de Perruel est caractérisée par un plan allongé, une flèche carrée et un toit à longs pans, tous deux recouverts d’ardoise. De sa construction du XVIe siècle ne subsistent que la porte sur la façade occidentale, le soubassement des murs de la nef et le choeur. Elle fut détruite à la Révolution et complètement reconstruite sur ses fondations d’origines en 1860. L’intérieur offre à découvrir une Vierge à l’Enfant en pierre, une statue de Sainte Honorine en bois taillé et doré du XVe siècle, une statue de Sainte Geneviève en pierre du XVIe, des fonds baptismaux en pierre du XVIe recouverts d’un couvercle en chêne, un tableau d’Autel de l’Ascension peint à l’huile et un maître-autel en bois taillé, mouluré, peint et doré du XVIIIe Siècle.