Comment le désir de naître vient au foetus PDF

Pour les enfants : Une vie de chien ? La collection Temps d’arrêt met à disposition des intervenants des textes de référence sur des sujets relatifs à l’enfant et à l’adolescent au sein de la famille et dans la société. Chaque publication présente un état de la question, une réflexion alliant un questionnement clinique et des repères théoriques. Edités 8 fois par an à 11 000 exemplaires, ces livres sont diffusés gratuitement auprès de chaque institution concernée comment le désir de naître vient au foetus PDF que dans les bibliothèques de la Communauté française.


«Il n’est jamais trop tôt pour parler à un être humain. C’est un être de parole, dès la vie foetale, et moi je comprendrais très bien qu’une mère et un père parlent à la personne du foetus qui est dans l’utérus de la mère», écrivait Françoise Dolto dans les années 1970.
Depuis lors, les recherches sur le foetus n’ont fait que renforcer le bien-fondé du point de vue de la célèbre psychanalyste. En médecine néonatale, la clinique des grands prématurés s’oriente vers une réflexion incluant le lien qui relie l’enfant à ses géniteurs, et certains services de soins intensifs s’adjoignent le concours d’un psychanalyste.
Les connaissances acquises sur le développement sensoriel embryonnaire et foetal, celles développées par l’haptonomie sur les besoins affectifs de l’enfant in utero, et par la psychanalyse contemporaine sur les traumatismes précoces, suscitent de nouvelles représentations. L’enfant in utero serait-il en passe de quitter son statut d’être végétatif, de bouton de fleur, pour entrer de plein droit dans notre continent d’humanité ?
Un espace jusqu’ici totalement clos se dévoile à la pensée. On savait le foetus «vivant», mais animé par quelle sorte de vie ? On le voit désormais désirant, percevant, communiquant, mémorisant. Au coeur de sa nuit foetale, il a des grâces et des tourments, il connaît bonheurs et malheurs. Sous l’éclairage inattendu que nous offrent ces nouveaux savoirs, la vie prénatale devient un sujet de réflexion permanent, passionnant à explorer. Et finalement, cette vie nous questionne : quelle est donc la part du foetus en nous-mêmes ?

Consultez ici les titres disponibles en librairie . Ce nouveau Temps d’arrêt ouvre la question de la perte du fœtus ou du tout jeune bébé. Marie-José Soubieux, pédopsychiatre et Jessica Shulz, psychologue explore la complexité et l’inédit de ce deuil pour chacun des parents, les enfants aînés, ceux à venir et les grands-parents, également l’impact sur les professionnels. Avec Internet, une nouvelle forme de harcèlement est apparue : le cyber harcèlement.

De tout temps, la jeunesse en quête de sens s’inscrit dans une métamorphose identitaire. Aujourd’hui, en rupture de perspectives et de références puissantes pour se sentir exister, des jeunes hommes et femmes sont  touchés par l’islamisme radical. Dans ce Temps d’arrêt, Denis Mellier, psychologue clinicien,  ouvre les questions liées à l’attention à l’autre, à l’écoute de la souffrance en les mettant en lien avec la réalité du travail d’équipe et une nouvelle conception de la vie psychique. L’attention à l’autre repose sur une position éthique, le développement d’un accueil, d’une réceptivité ou hospitalité particulières à l’autre et à soi. Comment apporter une aide sans attendre de retour ? Comment ne pas se laisser envahir ou manipuler par l’autre ?

Comment ne pas passer à côté de souffrances peu visibles ? Ce texte propose une autre manière pour habiter le vivre ensemble  : sortir de l’ultralibéralisme comme modèle unique pour repenser le rôle de l’Etat et repérer les nouvelles émergences de l’intérêt général et du collectif. Dany-Robert Dufour, philosophe, professeur en sciences de l’éducation, y analyse les liens entre économie ultralibérale et économie psychique. Trois  délires   nous submergent : le délire occidental avec sa promesse de satisfaire à tous nos désirs , le délire fondamentaliste en recherche de pureté et de toute puissance, et, en miroir, le délire identitaire. La voie médiane et ultime pour reconstruire le rôle de l’Etat et refonder le lien social se développe sur le principe universaliste revivifié par Les Convivialistes. Penser l’environnement amène à penser bien au-delà de la famille nucléaire et de ses éventuelles défaillances.