Constantin le Grand : Empereur romain, empereur chrétien (306-337) PDF

Le billet donne droit à la visite guidée. La réduction est prévue pour les écoles pouvant présenter une lettre du chef d’établissement et pour les groupes d’instruction catéchétique et de préparation constantin le Grand : Empereur romain, empereur chrétien (306-337) PDF sacrements, ainsi qu’aux enfants ayant moins de 15 ans et aux militaires en uniforme ou munis d’un document attestant leur incorporation.


Redoutable et ambitieux chef de guerre, Constantin Ier (272-337) s imposa comme maître tout-puissant de l Empire romain d Occident puis d Orient. Son règne fut l un des plus longs trente et un ans mais aussi l un des plus remarquables. En retraçant l ascension de ce premier empereur chrétien vers le pouvoir, son parcours et son action, Pierre Maraval offre une biographie captivante.

Pour célébrer la Messe aux catacombes, s’adresser aux Directeurs respectifs de celles-ci. Dispositions valables pour les catacombes de Saint-Calixte, Saint-Sébastien, Sainte-Domitille, Sainte-Priscille et Sainte-Agnès. Via Appia Antica – est constitué de zones de cimetières en surface, avec en annexe des hypogées remontant à la fin du IIème siècle après J. Le toponyme « catacombe » a été ensuite étendu, pour indiquer directement les cimetières chrétiens souterrains. Un autre centre très ancien est l’hypogée des Flaviens, remontant à la fin du IIème siècle après J. La noble dame Priscille doit avoir été la fondatrice du cimetière, ou bien la donatrice de l’aire sur laquelle il fut construit. Ainsi qu’en témoigne une inscription dans la catacombe, elle appartenait à la famille sénatoriale des Acili.

Par les historiens du temps, nous savons qu’Acilius Glabrio, consul en 91 après J. A l’étage supérieur sont disposés les ensembles les plus importants de la catacombe. Le cubiculum de la Velata est décoré par des peintures de la seconde moitié du IIIème siècle, représentant le mariage, la maternité et la mort de la défunte du cubiculum. Agnès, la célèbre et très jeune martyre romaine, fut ensevelie dans cette catacombe, sur le versant gauche de la Via Nomentana, où il existait déjà probablement un hypogée appartenant à sa famille. L’abside est ornée d’une splendide mosaïque représentant Agnès entre les Papes Honorius et Symmaque. La catacombe est plutôt en mauvais état, du fait qu’elle a été visitée de façon ininterrompue tout au long des siècles.