Constitutions apostoliques, tome 1 PDF

Constitutions apostoliques, tome 1 PDF article est une ébauche concernant le christianisme. Césarée, nommé directement par les apôtres.


Jésus traversait la ville de Jéricho. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il n’y arrivait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Matthias et a pris la place de Judas Iscariote après la trahison et la mort de celui-ci. Celui-ci aurait d’ailleurs fondé une église en l’honneur de sainte Véronique à Soulac, lieu traditionnel de sa mort. Zachée pour sa part serait mort à Rocamadour où a été fondé par la suite le sanctuaire portant son surnom. Simon Claude Mimouni, La tradition des évêques chrétiens d’origine juive de Jérusalem, in Studia patristica vol. Nouveau Testament, Évangile selon Luc, 19, 8.

Jésus comme Messie, dans l’Itinéraire de Pierre, que l’on retrouve tant dans les Homélies que dans les Reconnaissances pseudo-clémentines. Bernard Gui et les saints du Limousin : la légende aurélienne, 4 – 6. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 27 décembre 2018 à 17:51. Son personnage est difficile à cerner car les traditions divergent à son sujet. Dans les traditions orientales, c’est le fondateur de l’Église d’Édesse dont l’Église nestorienne se réclame.

Selon la tradition, après avoir effectué une prédication dans la région Palestine, il s’est rendu  dans le pays Arabe , en Syrie, en Mésopotamie et en Arménie. Les traditions divergent sur le lieu de sa mort. Pour nombre de chrétiens, il aurait subi le martyre en  Perse . Bien qu’il soit connu sous le nom de Thaddée, il ne s’agit vraisemblablement pas d’un nom, mais d’un surnom.

Son nom est Judas souvent réduit à son diminutif : Jude. Iudæ Zelotis apostoli,  de l’apôtre Judas le Zélote . Thaddée pourrait venir de l’araméen,  taddà  qui désigne la poitrine. Thaddée est un personnage difficile à saisir puisque les différentes traditions définissent un contour différent du personnage.

Il est parfois appelé Judas frère de Jacques, pour marquer son humilité, afin de ne pas se mettre au même rang que son demi-frère Jésus. La tradition nestorienne reprend le même type d’information que les orthodoxes. Thaddée y est souvent appelé Addaï, celui-ci aurait d’abord été envoyé par l’apôtre Thomas peu de temps après la résurrection de Jésus. Addai est envoyé évangéliser l’Arménie par le roi Abgar, l’oncle du roi d’Arménie Sanatrouk.

Dans la tradition catholique, Thaddée n’est ni le  frère  de Jésus appelé Jude Thaddée, ni l’apôtre du même nom, mais un disciple de Jésus, seulement membre du groupe des soixante-dix. Il en est de même des sources en syriaque et en arménien qui auraient confondu deux saints Thaddaeus. Les critiques sont extrêmement divisés sur l’identification des Jude et Judas mentionnés dans les évangiles. Addaï n’est pas l’apôtre mentionné dans les évangiles synoptiques. Iudæ Zelotis apostoli ,  de l’apôtre Jude Zelotes . Il existe aussi de nombreuses sources syriaques plus tardives. Le texte raconte notamment comment, par une lettre, le roi Abgar d’Édesse invite Jésus à se protéger des Romains et des Juifs en s’abritant dans son royaume.