Contre temps, numéro 3 : Logiques de guerre PDF

Université libre de Bruxelles et historienne belge, spécialisée dans l’histoire des religions et des minorités. Elle est la mère de Vittorio Mettewie, président de la section du parti socialiste contre temps, numéro 3 : Logiques de guerre PDF Molenbeek-Saint-Jean, une des 19 communes de Bruxelles-Capitale. Dans les années 1970, elle commence à publier sous le nom d’Anne Mettewie-Morelli puis, à partir des années 1980, sous celui d’Anne Morelli. Depuis le début des années 2010 elle est professeur émérite.


Le numéro 3 de « ContreTemps » comporte deux grands dossiers. Le premier, sur les logiques de guerres saintes, aborde aussi bien les aspects stratégiques et géopolitiques de la question, que les enjeux régionaux et les métamorphoses de la guerre elle-même. Le second dossier porte sur les rapports, à la lumière d’un siècle de désastres, entre démocratie et émancipation sociale.

Anne Morelli est connue pour ses prises de position concernant la propagande de guerre, la religion en général ainsi que les sectes. 2010 sous une forme revue et augmentée. Anne Morelli avec Angela Davis, Bruxelles, 2012. Pendant douze années, avec ses étudiants de sociologie des religions, Anne Morelli, alors professeur à l’Institut d’étude des religions et de la laïcité de l’ULB, a mené à Bruxelles des enquêtes auprès de dizaines de petits groupes religieux appelés communément  sectes . De son inventaire, paru en 1981, des publications italiennes en Belgique depuis la fin de la Première Guerre mondiale jusqu’à la fin de la Seconde, Robert O.

Nous n’avons pas voulu démontrer, mais expliquer. On peut aimer une légende, mais il faut savoir que ce n’est qu’une légende. Bien plus, il ne faut pas être dupes des prochains mythes en construction. Les mythes identitaires se construisent le plus souvent contre quelque chose, ce sont des mythes différenciateurs. Revue belge de philologie et d’histoire, année 1984, vol. Pascal Haubruge, sous le titre Les plumes métisses de la « Rital-littérature », in Le Soir.