Conversation sur le signifiant-maître PDF

La Bhagavad-Gita est composée de 18 chapitres. Ce récit n’a cessé d’imprégner la pensée indienne conversation sur le signifiant-maître PDF au long des siècles. Un dessin illustrant la bataille de Kurukshetra, entre les Kauravas et les Pandavas, décrit dans le Mahabharata.


L’histoire se déroule au début de la grande guerre entre les Pandava, fils du roi Pāṇḍu, et les Kaurava. Le poème se compose de sept cents distiques, divisés en dix-huit chapitres. Le récit est constitué du dialogue entre Krishna et Arjuna. Il enseigne que même si tous les chemins diffèrent, leur but fondamental reste le même : réaliser le Brahman et échapper au cycle des renaissances à travers la réalisation du Soi.

Vishnou, le mélange des castes se produit. 42 : Un tel mélange mène à l’enfer ceux qui ont frappé la famille et la famille elle-même, puisque les ancêtres y tombent, faute des offrandes rituelles : boules de riz et libations d’eau. Krishna continue d’exposer un grand nombre de sujets spirituels, parmi lesquels plusieurs yogas — ou chemins de dévotion — différents. Dans le onzième chapitre, Krishna dévoile à Arjuna qu’il est, en fait, une incarnation du dieu Vishnou. Cependant, le refus total de l’action est considéré comme étant aussi nuisible qu’une totale indulgence.

Selon la Bhagavad-Gita, le but de la vie est de libérer l’esprit et l’intellect de leurs complexités et de les concentrer sur la gloire de l’âme. Ce but peut être réalisé par les yogas d’action, de dévotion et de connaissance. 39 :  Tu as reçu de Moi, jusqu’ici, la connaissance analytique de la philosophie du Sāṃkhya. Reçois maintenant la connaissance du yoga, qui permet d’agir sans être lié à ses actes. 71 :  Celui que les plaisirs matériels n’attirent plus, qui n’est plus esclave de ses désirs, qui a rejeté tout esprit de possession et qui s’est libéré de la tyrannie de l’ego, peut seul connaître la sérénité parfaite. 25 :  Ils conquièrent la paix en Brahman les rishis purifiés de toute souillure, qui, ayant terrassé le doute, se sont domptés eux-mêmes et ne se passionnent que pour le bien de tous les êtres.

70 :  Et celui qui se pénètrera de cette conversation sainte échangée entre nous, je considérerai qu’il m’a offert le sacrifice en esprit. Humboldt ne s’est pas contenté de traduire, il a proposé un commentaire, qui insistait sur la signification morale du poème, que Humboldt rapprochait de l’éthique stoïcienne du détachement et du devoir. La Bhagavad Gita traduite et commentée par Maharishi Mahesh Yogi, version française, texte complet. Shrimad Bhagavad Gita Shloka, la Bhagavad-Gita récitée en sanskrit sur archive.