Coupe D’Afrique Des Vainqueurs de Coupe de Football 1978 PDF

Ces premières années de compétition verront la domination des clubs d’Afrique équatoriale. Le Cameroun place un club en finale lors de cinq des sept premières éditions. Ainsi, le Tonnerre Yaoundé s’impose en 1975 et atteint la finale l’année suivante, le Canon Yaoundé s’incline également en finale en 1977. Une coupe D’Afrique Des Vainqueurs de Coupe de Football 1978 PDF a lieu lors de l’édition 1977 avec l’affrontement entre deux formations d’un même pays.


Lors des demi-finales, le tenant du titre, Shooting Stars FC s’incline à l’issue de la séance de tirs au but face à Enugu Rangers, qui remporte la compétition quelques semaines plus tard. En effet, le Maghreb sort victorieux de la compétition après le succès d’Al Moqaouloun al-Arab, face au club zambien de Power Dynamos FC. Ayant remporté trois trophées lors de ses trois premières participations à l’épreuve, le club du Caire reste invaincu en Coupe des Coupes durant 30 matchs et ne défend pas son titre en 1987 après avoir remporté le championnat égyptien. 1993, les clubs du Maghreb vont reprendre la main sur la compétition et truster les titres.

En 1993, Al Ahly SC remporte la finale face au tenant du titre, le club de Côte d’Ivoire d’Africa Sports et devient le club le plus titré de l’histoire de la compétition avec 4 trophées. En 2004, la CAF fusionne la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupes avec la Coupe de la CAF pour former la Coupe de la confédération, une nouvelle compétition considérée depuis comme la deuxième compétition africaine des clubs. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 3 décembre 2018 à 13:49.

Description de l’image CAN – Fr – Full Colour. La Coupe d’Afrique des nations, officiellement Coupe d’Afrique des nations Total et parfois abrégée en CAN, est la plus importante compétition continentale de football en Afrique. Le titre de champion d’Afrique de football est détenu par le Cameroun, vainqueur de l’édition 2017. Durant ce tournoi, seuls deux matchs ont donc eu lieu. Le premier match étant la seule demi-finale, opposant le Soudan à l’Égypte, remportée par cette dernière sur le score de 2-1. Les égyptiens l’emportent facilement 4-0 grâce à quatre buts de Mohammed Ad-Diba déjà auteur du but de la victoire en demi-finales. Deux ans plus tard en 1959, l’Égypte et la Syrie fusionnent pour la République arabe unie et accueille la seconde édition au Caire où les équipes participantes sont les trois mêmes qu’en 1957.

Il est à noter que les Égyptiens ont battu leurs adversaires sur les mêmes score qu’en 1957. Le nombre de participants passe à neuf, et une phase éliminatoire est mise en place pour le tournoi final qui a lieu en Éthiopie à Addis-Abeba dans le stade d’Addis-Abeba. Huit équipes se disputent deux billets. En 1963, le tournoi final s’agrandit et accueille six équipes, réparties en deux poules de trois.

En 1965, la Coupe d’Afrique devient la Coupe d’Afrique des Nations. De nombreux pays refusent de participer en raison de la volonté politique du chef d’État tunisien Habib Bourguiba qui prône l’ouverture du dialogue entre Israël et la Palestine. Le Ghana se qualifie facilement pour la finale 5-2 face au Congo et 4-1 face à la Côte d’Ivoire. Tunisie, qui se qualifie pour la finale de la CAN. Le Ghana bat en finale la Tunisie 3-2 a. De plus, avec cinq victoires et un nul après deux participations, l’équipe du Ghana est toujours invaincue en phase finale de la compétition.

1968, le tournoi se tient tous les deux ans les années paires. Vingt nations participent au tour préliminaire pour espérer rejoindre le double tenant du titre ghanéen et l’Éthiopie. Après huit victoires et deux nuls depuis ses débuts dans la CAN, le Ghana perd donc son premier match. En 1970, la CAN se déroule au Soudan. L’Égypte et le Ghana sortent de la poule B.