Cultures fourragères tropicales PDF

Un fourrage est, dans le domaine de l’agriculture, une plante cultures fourragères tropicales PDF un mélange de plantes utilisé pour l’alimentation des animaux d’élevage. C’est en tous cas l’un des éléments caractérisant le  système d’exploitation  et sa mise en œuvre dans l’espace et dans le temps. Il peut être simple, mixte ou complexe.


A l’interface entre culture et élevage, les plantes fourragères occupent une place bien particulière dans les systèmes de production. Le Cirad, l’Inra et l’Ird ont rassemblé ici le fruit de 30 années d’expérimentations en Afrique de l’Ouest, aux Antilles, à la Réunion, dans les territoires français du Pacifique et à Madagascar. Cet ouvrage apporte des connaissances de base utiles à l’élaboration des techniques de culture et d’exploitation, fournit au lecteur des méthodes pour accéder à l’observation et à l’expérimentation. Il présente des connaissances récentes dans des domaines en pleine évolution comme l’écophysiologie ou la génétique des graminées, et des aspects plus techniques destinés à aider l’éleveur dans ses choix.

Dans tous les cas, il faut que les plantes fourragères soient bien adaptées au contexte édaphique et écopaysager local. Région fourragère, une région où les systèmes herbagers sont dominants. Les racines et éventuellement les parties aériennes sont utilisées comme fourrage. Navet fourrager, ou chou navet Brassica napus L.

Radis fourrager ou oléifère, Raphanus sativus L. Les parties aériennes sont récoltées et utilisées comme fourrage. Les parties aériennes sont pâturées ou fauchées afin d’être utilisées par les animaux en fourrage frais ou conservé en foin ou en ensilage. Agrostide de chiens, Agrostis canina L.

Fétuque ovine ou Fétuque des moutons, Festuca ovina L. Fléole des prés, Phleum pratense L. Herbe de Harding, Phalaris aquatica L. Pâturin Pâturin annuel, Poa annua L. Pâturin des bois, Poa nemoralis L. Pâturin des marais, Poa palustris L. Pâturin des prés, Poa pratensis L.