Dans les calices de la nuit PDF

La basilique Notre-Dame la Daurade, dite aussi Sainte-Marie la Daurade, est une église toulousaine ayant titre de basilique mineure. Elle se situe le long des quais de la Garonne, près de la place et du port du dans les calices de la nuit PDF nom. Elle est bâtie sur les vestiges d’un temple romain dodécagonal, sans doute dédié à Apollon, et surmonté d’une coupole.


Ce sont les empereurs romains qui confient ce temple aux chrétiens. Le culte de la Vierge a été initié à Éphèse, en 431. Elle est rattachée à l’abbaye de Moissac en 1077, et le monastère est augmenté d’un cloître. Il s’agissait de reproduire la basilique Saint-Pierre de Rome. Neuf ans plus tard, on modifia les plans, et on opéra une rotation et une translation de l’ensemble. Ainsi, le chœur de la basilique primitive, qui était bâtie sur les vestiges du temple romain, se situe aujourd’hui sous le transept. Aujourd’hui, la Daurade abrite les restes du poète Pierre Goudouli, dont la statue orne le centre du jardin de la place Wilson.

Article détaillé : Monastère de la Daurade. Une des particularités de la basilique est d’abriter une vierge noire. Le culte de la Vierge Noire est particulièrement dédié aux femmes enceintes. La vierge de Montserrat, en Catalogne, est appelée la moreneta, la Brunette. On a coutume de dire qu’elle est devenue noire à cause de la fumée des cierges. La ferveur des fidèles fut telle que les armées de chandelles transformèrent la couleur de la seconde vierge exposée. Notre-Dame la Brune fut connue sous le nom de Notre-Dame La Noire.

Cette statue a, dit-on, de nombreux miracles à son actif. En particulier, elle aurait sauvé le quartier Saint-Michel d’un incendie en 1672. La statue fut brûlée à la Révolution, en 1799, sur la Place du Capitole. En 1807, une nouvelle statue fut sculptée d’après les souvenirs que l’on avait de l’ancienne vierge brûlée. La statue actuelle mesure environ 2 mètres de hauteur.

Les décors en céramique sont de Gaston Virebent. Plusieurs éléments sont répertoriés au titre des monuments historiques dans la base Palissy. Plusieurs calices et manuscrit évangéliaire, ainsi que des ciboires et autres objets de culte. Notre-Dame de de la Daurade – Ange de gauche. Notre-Dame de de la Daurade – Ange de droite. Le Christ en croix Les couronnes et sceptres de la Vierge noir et de l’Enfant.