Darwin, darwinisme, évolutionnisme PDF

Selon cette idéologie, ces conflits sont aussi la source fondamentale du progrès et de l’amélioration de l’être humain. Herbert Spencer, sociologue et principal concepteur de la doctrine spencérienne. Envisagé à l’échelle de la compétition entre les individus, il préconise darwin, darwinisme, évolutionnisme PDF levée des mesures de protection sociale, l’abolition des lois sur les pauvres ou l’abandon des conduites charitables.


Son versant racialiste fait, à l’échelle de la compétition entre les groupes humains, de la  lutte entre les races  le moteur de l’évolution humaine. Darwin la transition progressive entre ce que l’on nommera par commodité la sphère de la nature, régie par la stricte loi de la sélection, et l’état d’une société civilisée, à l’intérieur de laquelle s’institutionnalisent des conduites qui s’opposent au libre jeu de cette loi. Darwin n’analyse pas la société humaine et n’a pas d’implication personnelle citée dans le  darwinisme social . Spencer fournit ainsi une explication biologique aux disparités observées entre les sociétés sur la trajectoire prétendument unique de l’histoire humaine : les peuples les moins  adaptés  à la lutte pour la survie seraient restés  figés  au stade primitif conceptualisé par les tenants de l’évolutionnisme anthropologique.

Sur le plan politique, le darwinisme social a servi à justifier scientifiquement plusieurs concepts politiques liés à la domination par une élite, d’une masse jugée moins apte. Parmi ceux-ci, on trouve le colonialisme, l’eugénisme, le fascisme et surtout le nazisme. D’autre part, le spencérisme est souvent amalgamé avec l’eugénisme ou avec le galtonisme. Or le galtonisme, nommé d’après Francis Galton, est une conception conservatrice ou néoconservatrice. Cependant, spencérisme et galtonisme sont des pensées évolutionnistes. Ce mouvement s’est surtout développé dans les pays anglo-saxons, et dans une moindre mesure en Russie.

De plus, la  vitalité  d’une nation se mesure presque exclusivement à l’aune de la démographie : plus une nation est féconde, plus elle est ou sera forte. Le darwinisme social peut être défini : la doctrine qui considère l’homicide collectif comme la cause des progrès du genre humain. L’importance du darwinisme social dans le déclenchement de la Première Guerre mondiale doit être relativisée. Ces responsabilités sont avant tout bien plus politiques que scientifiques.

Des éléments liés à la théorie de la sélection naturelle ont été incorporés par Shigetake Sugiura, l’un des tuteurs de Hirohito, dans ses écrits visant à justifier la supériorité de la race nipponne et son droit à dominer l’Extrême-Orient. Cependant,  Nous ne pourrions réfréner notre sympathie , même avec l’insistance expresse de la stricte raison, sans une détérioration de la partie la plus noble de notre nature. La thèse de l’entraide est développée en 1902 par Pierre Kropotkine dans L’Entraide : Un facteur de l’évolution une critique claire vis-à-vis du darwinisme social. Nous sommes aussi programmés pour être empathiques, pour être en résonance avec les émotions des autres.