Debout l’Europe ! Manifeste pour une révolution postnationale en Europe, suivi d’un entretien avec Jean Quatremer PDF

Jean Quatremer par Claude Truong-Ngoc décembre 2013. Il travaille notamment pour le quotidien français Libération, depuis 1984, mais il est également l’auteur de plusieurs ouvrages sur la debout l’Europe ! Manifeste pour une révolution postnationale en Europe, suivi d’un entretien avec Jean Quatremer PDF de l’Union européenne et réalisateur de reportages sur le même thème.


L’Europe est en crise. Comment en est-on arrivé là ? Qu’est-ce qui n a pas fonctionné ? Dans l’urgence, les États de la zone euro ne sont-ils pas en train de créer un monstre adémocratique ? L’euroscepticisme est-il réactionnaire ? Une fédération à 27 pourrait-elle fonctionner efficacement ?

Ce livre est un appel. Un appel qui s’adresse à l’intelligence de chaque citoyen. Un exercice de lucidité et une incitation à la réflexion. Un cri d’alarme aussi.
Le ton est franc, enflammé, les arguments implacables :

L’Europe doit une fois pour toutes se défaire du nombrilisme de ses États-nations. Une révolution radicale s’impose. Une révolution européenne de grande ampleur. Une Union fédérale européenne doit voir le jour. Une Union fédérale européenne qui permette aussi rapidement que possible à l’Europe de participer au monde postnational de demain. Par facilité, lâcheté et manque de vision, trop de chefs d’État et de gouvernement préfèrent ne pas voir ce qui est en jeu. Réveillons-les. Confrontons-les à leur impuissance. Ne leur laissons pas un jour de repos. Et montrons-leur la voie vers cette autre Europe, l’Europe du futur, l’Europe des Européens.

L’ère de la gesticulation aux Sommets est révolue, le moment est venu de la réalisation.

Le livre paraît simultanément en six langues chez les plus grands éditeurs européens : en Allemagne, chez Hansel Verlag, en Espagne, chez Biblioteca Nueva, en Grande-Bretagne, chez Amazon, en Italie, chez Mondadori, et aux Pays-Bas, chez De Bezige Bij.

Dans ce même journal, de 1984 à 1990, il écrivait dans la rubrique  Immigration  puis fut responsable du cahier  Europe  de 1990 à 1992. Il a souvent traité des questions juridiques. Ces deux prix lui furent décernés par l’Association des journalistes européens dont il devint le président de la section française entre 2008 et 2012 et est depuis lors président d’honneur. Il fut membre de plusieurs jurys : celui du  prix du livre européen  créé en 2007 et attribué jusqu’en 2011 et celui du prix Louise Weiss du journalisme européen. L’économiste Frédéric Lordon a consacré à Jean Quatremer un article critique dans lequel il lui reprochait sa tendance à confondre critique de l’Union européenne et conspirationnisme. En janvier 2015, un article dans lequel Jean Quatremer critique Pános Kamménos, président du parti des Grecs indépendants, et allié de SYRIZA, le qualifiant notamment de  parti d’opportunistes, sans idéologie précise, un parti de réaction de la classe moyenne supérieure  lui vaut une réponse de Debout la France.

Les Maîtres de l’Europe, Paris, Grasset, mai 2005, en collaboration avec Yves Clarisse, journaliste à l’agence de presse Reuters. Raphaël da Silva,  Jean Quatremer : « En démocratie, ceux qui aspirent au pouvoir doivent être transparents » , Luxemburger Wort, 24 avril 2012. Jean Quatremer, Biographie de la documentation de Radio France, février 2012. Interview de Jean Quatremer, Arte, 13 février 2012. Jean Quatremer,  A propos — Jean Quatremer , sur Coulisses de Bruxelles, blogs. Télé grecque : comment a-t-on pu en arriver là ? Jean Quatremer, sur le site de BFM TV.