Des jeunes y entrent, des fauves en sortent PDF

Guy Gilbert est issu d’une famille ouvrière de quinze enfants. Il désire être prêtre et il entre au petit séminaire à l’âge de 13 ans, en 1948. C’est à Alger qu’il finit des jeunes y entrent, des fauves en sortent PDF séminaire.


Ce document raconte la fatalité » qui conduit des jeunes sur le chemin de la délinquance et comment Guy Gilbert, malgré les obstacles, veille, aide, se bat au nom de sa foi pour que leur vie ne leur soit plus volée, pour que le désespoir cesse d’être le dernier mot.Ce prêtre pas comme les autres dénonce le sort de ceux, nés dans certaines classes, et condamnés à un enfermement sans fin qui prend tous les visages : prostitution, chômage, solitude, prisonCette lutte quotidienne force l’admiration. Elle nous donne à voir, à entendre une multitude d’histoires passionnantes, pleines de surprises, de rebondissements qui, toujours, disent la même chose : le refus du malheur, le désir d’exister.Guy Gilbert, auteur de Un prêtre chez les loubards, La rue est mon église, a été éducateur spécialisé dans la rue. Délégué au conseil presbytéral auprès des évêques pour représenter les prêtres veillant sur des marginaux à Paris, il s’occupe avec une équipe de l’insertion des jeunes mineurs incarcérés multirécidivistes dont plus personne ne veut. »

Il est prêtre du diocèse d’Alger de 1965 à 1970. De retour à Paris, il exerce son activité de prêtre dans la rue et devient éducateur spécialisé pour les jeunes délinquants dans le 19e arrondissement. Il siège comme  personnalité qualifiée  au cabinet du Défenseur des droits. Il est chroniqueur dans le quotidien La Croix et sur Radio Notre-Dame. Le 9 décembre 2017 participe à la cérémonie de funérailles du chanteur Johnny Hallyday à l’église Sainte Madeleine à Paris.