Design Patterns en Java – Les 23 modèles de conception : descriptions et solutions illustrées en UML 2 et Java [3e édition] PDF

Les patrons de conception décrivent des procédés de design Patterns en Java – Les 23 modèles de conception : descriptions et solutions illustrées en UML 2 et Java [3e édition] PDF généraux et permettent en conséquence de capitaliser l’expérience appliquée à la conception de logiciel. Les patrons de conception ne sont ni des patrons d’architecture ni des idiotismes de programmation. Un patron de conception est la meilleure solution connue à un problème de conception récurrent.


« Ce livre présente de façon concise et pratique les 23 modèles de conception (design patterns) fondamentaux en les illustrant par des exemples pertinents et rapides à appréhender. Chaque exemple est décrit en UML et en Java sous la forme d’un petit programme complet et exécutable. Pour chaque pattern, l’auteur détaille son nom, le problème correspondant, la solution apportée, ses domaines d’application et sa structure générique. Le livre s’adresse aux concepteurs et développeurs en Programmation Orientée Objet. Pour bien l’appréhender, il est préférable de disposer de connaissances sur les principaux éléments des diagrammes de classes UML et de la dernière version du langage Java. Le livre est organisé en trois parties qui correspondent aux trois familles des patterns de conception : les patterns de construction, les patterns de structuration et les patterns de comportement. Un chapitre introduit trois variantes de patterns existants, montrant la grande souplesse de mise en uvre de ces modèles. Le pattern composé MVC (Model-View-Controller) est également présenté. Les exemples utilisés dans ces parties sont issus d’une application de vente en ligne de véhicules et sont en téléchargement sur le site www.editions-eni.fr. Les chapitres du livre : Avant-propos – Partie 1 : Introduction – Introduction aux patterns de conception – Une étude de cas : la vente en ligne de véhicules – Partie 2 : Patterns de construction – Introduction aux patterns de construction – Le pattern Abstract Factory – Le pattern Builder – Le pattern Factory Method – Le pattern Prototype – Le pattern Singleton – Partie 3 : Patterns de structuration – Introduction aux patterns de structuration – Le pattern Adapter – Le pattern Bridge – Le pattern Composite – Le pattern Decorator – Le pattern Facade – Le pattern Flyweight – Le pattern Proxy – Partie 4 : Patterns de comportement – Introduction aux patterns de comportement – Le pattern Chain of Responsibility – Le pattern Command – Le pattern Interpreter – Le pattern Iterator – Le pattern Mediator – Le pattern Memento – Le pattern Observer – Le pattern State – Le pattern Strategy – Le pattern Template Method – Le pattern Visitor – Partie 5 : Application des patterns – Compositions et variations de patterns – Le pattern composite MVC – Les patterns dans la conception de logiciels – Exercices »

Le patron de conception suggère un arrangement, une manière d’organiser des modules ou des classes. Il décrit une organisation de classes fréquemment utilisée pour résoudre un problème récurrent. L’idiotisme de programmation est une construction spécifique à un langage de programmation, qui est une manière usuelle de mettre en œuvre une solution à un problème dans ce langage de programmation. Les patrons servent à documenter des bonnes pratiques basées sur l’expérience. Ils proposent des solutions à des problèmes qui peuvent être difficilement résolus par un seul composant : la description de la plupart des patrons implique plusieurs rôles qui peuvent être joués par plusieurs composants d’un logiciel. Les patrons apportent un vocabulaire commun entre l’architecte informatique et le programmeur. Les patrons de conception tirent leur origine des travaux de l’architecte Christopher Alexander dans les années 70, dont son livre A Pattern Language définit un ensemble de patrons d’architecture.

Description de la solution : les éléments de la solution, avec leurs relations. Conséquences : résultats issus de la solution. Ce formalisme aide surtout à mieux comprendre l’utilisation et la logique interne de chaque patron, mais ne correspond pas à l’usage habituel du terme. Le mot structure serait peut-être plus adapté. Un aspect de construction plus important est l’orthogonalité : chaque patron doit correspondre à une approche différente, qui ne répète pas les idées ou stratégies présentes dans d’autres patrons.