Dictionnaire encyclopédique du bouddhisme PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Le bouddhisme hīnayāna est un ensemble d’écoles bouddhiques traditionalistes, par opposition dictionnaire encyclopédique du bouddhisme PDF bouddhisme mahāyāna.


Ce dictionnaire concerne toutes les formes de bouddhisme existant dans le monde asiatique et ailleurs. Il répond à l’intérêt religieux et intellectuel porté au bouddhisme, et il a été conçu comme un outil de consultation, d’information, de travail et de recherche à destination non seulement des étudiants en bouddhisme, en philosophie, en anthropologie et en sciences des religions, mais également d’un large public intéressé par les divers aspects du bouddhisme. Il se propose de faire le point de l’ensemble des connaissances disponibles à la fois dans les traditions bouddhiques elles-mêmes et dans les travaux occidentaux sur le bouddhisme. Ce dictionnaire est fait d’articles de fond. Outre les notions reçues en français (« vacuité », « agrégat », « impermanence »…), ont été retenus les termes courants dans les principales langues de référence du bouddhisme: sanskrit (pâli), tibétain, chinois, japonais. Pour chaque entrée est donné l’équivalent dans les autres langues de référence. Dans ce dictionnaire, on trouvera: les grands concepts philosophiques et spirituels du bouddhisme envisagés selon les points de vue des différentes écoles existantes; l’histoire du bouddhisme dans les différentes contrées et cultures asiatiques; la biographie des grandes personnalités qui ont marqué le bouddhisme (auteurs de traités, principaux mystiques, fondateurs d’écoles, souverains qui ont soutenu l’implantation du bouddhisme en leur pays…); des monographies sur les grands textes du bouddhisme; l’iconographie des bouddhas, bodhisattva et déités; l’art bouddhique dans les différentes régions asiatiques; un index des ternies dans les différentes langues du bouddhisme. Un système de renvois permet de « naviguer » dans la constellation des mots qui concerne chaque rubrique. Une importante bibliographie, des cartes, des schémas, des illustrations couronnent l’ensemble. Un dictionnaire unique en son genre, sans équivalent aujourd’hui en France et dans le monde.

Le terme hīnayāna est quelque peu péjoratif : il a été créé a posteriori par les māhayānistes pour désigner les écoles existant antérieurement au māhayāna, mais il n’en existe pas d’autre pour désigner ce grand mouvement historique. Le courant mahāyāna est postérieur au courant hīnayāna. Il s’est développé à la suite de schismes, certains moines voulant revoir certains points de la discipline monastique. Ce bouddhisme ne se limite pas aux seuls écrits du Bouddha historique mais s’appuie aussi sur des textes postérieurs, des exégèses et les écrits d’autres  maîtres . Selon le Madhyamika, il y a une vérité suprême indescriptible : la vacuité.