DOM CALMET, ERUDIT LORRAIN DU 18E SIECLE PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie DOM CALMET, ERUDIT LORRAIN DU 18E SIECLE PDF. La Meuse est un département français situé en Lorraine.


En 1757 disparaissait dom Augustin Calmet, abbé de l’abbaye bénédictine de Senones, après une existence vouée à l’érudition historique et exégétique. Ce personnage s’est imposé dès son vivant comme une figure emblématique de l’érudition bénédictine et demeure une référence importante de l’histoire religieuse. Pourtant, hormis l’hommage obligé rendu par son neveu, dom Fangé dès 1757, aucune synthèse ne lui a jamais été véritablement consacrée. Le colloque organisé à Nancy et Senones se proposait de replacer l’individu dans son époque, celle d’une vive émulation scientifique dans les milieux monastiques, celle aussi de profonds bouleversements intellectuels ; de le confronter à ses pairs et à ses contemporains ; de restituer enfin l’originalité de la pensée de dom Calmet, mais aussi ses emprunts, ses oublis, ses projections intellectuelles. Sa renommée est indissociable de sa prise de possession de l’abbaye de Senones en 1729, d’où il continue de cultiver les amitiés nouées dans toute l’Europe, notamment avec Voltaire. C’est aussi à partir des années 1720 qu’il commence à s’illustrer dans les grands chantiers historiographiques lorrains, avec l’encouragement du duc Léopold lui-même, et à multiplier ses recherches sur l’histoire de son ordre. Le colloque s’est achevé par l’évocation de la manière dont s’est construite, durant sa vie et plus encore après sa mort en 1757, sa réputation. La diffusion de ses œuvres se poursuit tout au long du XVIIIe siècle, et elles donnent lieu à des lectures variées, dans les milieux érudits comme dans les cercles mystiques. Si le Traité des apparitions est l’œuvre la plus connue du bénédictin, on la réduit trop souvent à une simple description des vampires. En fait, il s’agit d’une réflexion complexe sur les frontières entre la vie et la mort.