Douceurs du Maghreb PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? La cuisine marocaine est une cuisine méditerranéenne caractérisée par sa variété de plats issus principalement de la cuisine berbère, avec des influences arabes et juives. La cuisine marocaine a subi de multiples influences : berbère, arabo-andalouse douceurs du Maghreb PDF juive.


Quelques tapis entrecroisés, de jolis poufs posés à même le sol, un grand plateau en cuivre, de beaux verres à thé multicolores, une odeur enivrante de jasmin, un fond de musique de « là-bas » … Le décor est planté et la fête peut commencer: C’est dans une atmosphère des mille et une nuits que cet ouvrage vous invite à découvrir une farandole de douceurs orientales, qui défilera devant vous pour votre plus grand plaisir : cornes de gazelle, dattes fourrées, tnakroud fondants, briouates farcies aux amandes, debla parsemées de pistaches, cigares au miel, sans oublier les fameuses baklawa… Tous ces délices, escortés de l’incontournable thé à la menthe, s’offrent à vous pour un grand moment de dégustation. A vous de créer votre propre ambiance et de convier tous ceux que vous aimez à vous accompagner dans ce merveilleux voyage gourmand.

Pour chaque recette, il existe plusieurs variantes et appellations suivant les régions. Les épices jouent un rôle prépondérant dans la cuisine marocaine. L’oignon est très utilisé surtout dans la préparation des tajines. La cuisine marocaine est riche en pâtisseries préparées souvent à base d’amandes et de miel.

Les pâtisseries sont servies lors des cérémonies comme les mariages, les circoncisions, mais également le ramadan ou encore lorsque l’on reçoit des invités. La cuisine marocaine reflète l’histoire du pays et les différentes populations qui s’y sont installées. Le tajine et la harira viennent des Berbères, ceux-ci ont apporté les dattes, le lait, les céréales, le pain, l’huile d’olive, les amandes, les fruits et les herbes. Mais les deux grandes influences qu’a connues la cuisine marocaine restent en fait l’influence arabe et andalouse. Arabe en ce qui concerne les M’qalla, M’hammar et M’Aammar, et andalouse pour ce qui est M’jammar et pour tout le reste.