ECONOMIE ET DROIT BAC TECHNOLOGIQUE 2NDE HOTELLERIE PDF

La réforme des lycées présentée cette semaine par le Président de la République contient un volet sur l’orientation. Pour donner un avis éclairé aux pouvoirs publics et pointer pistes d’amélioration des services de l’orientation, l’UNAF a donné la parole aux premiers concernés : les jeunes et leurs parents. Cette étude a permis de mettre en lumière les motivations des jeunes, leurs critères de choix pour un métier, les personnes qui comptent dans leur cheminement ECONOMIE ET DROIT BAC TECHNOLOGIQUE 2NDE HOTELLERIE PDF la façon dont ils vivent les différentes étapes de leur orientation scolaire.


Chaque situation est particulière, mais avec cette étude qualitative, nous avons pu identifier des grandes tendances et 4 parcours-types. L’orientation se révèle être un véritable parcours, durant lequel les jeunes ont besoin d’être davantage accompagnés : pour mieux se connaître, apprendre à faire des choix, appréhender les formations, les métiers et le monde professionnel, puis s’inscrire dans les écoles, rechercher un stage, voire plus généralement rechercher un logement et des modes de transport adaptés. Toutefois, cette étude confirme que les jeunes restent optimistes même dans les situations difficiles. Ils trouvent une part de l’énergie nécessaire à leur parcours d’orientation dans l’appui apporté par leurs parents. Ce constat a déjà été posé par l’UNAF lors de la Commission de concertation sur la politique de la jeunesse, pilotée par le Haut commissariat à la jeunesse. Puisque les parents sont directement concernés par l’orientation de leurs enfants, ils se révèlent être des acteurs-clefs d’une orientation réussie qui doivent être replacés au cœur des politiques publiques portant sur l’orientation. En conclusion de cette étude, l’UNAF propose des préconisations pour améliorer le dispositif existant et l’adapter aux besoins des jeunes et des familles.

De nombreux rapports démontrent que l’orientation scolaire en France n’est pas satisfaisante et que les jeunes ont besoin d’un accompagnement renforcé dans cette étape importante de leur vie. Pour mettre en évidence les dysfonctionnements de l’orientation et donner avis aux pouvoirs publics, l’UNAF a souhaité donner la parole aux premiers concernés : les jeunes et leurs parents. Cette étude dont voici la synthèse, a permis de mettre en lumière les motivations des jeunes, leurs critères de choix pour tel ou tel métier, les personnes qui comptent dans leur cheminement et la façon dont ils vivent les différentes étapes de l’orientation scolaire. L’orientation se révèle être un véritable parcours, durant lequel les jeunes ont besoin d’être accompagnés.

Ils ont besoin d’aide pour mieux se connaître, pour apprendre à faire des choix, pour appréhender les formations, les métiers et le monde professionnel. Plus largement, cette étude confirme d’une part que les jeunes sont optimistes face à leur avenir, d’autre part qu’ils trouvent une part de l’énergie nécessaire à leur parcours d’orientation dans l’appui que peut leur apporter leurs parents. Une affirmation que l’UNAF a fortement souligné lors de sa participation à la Commission de concertation sur la politique de la jeunesse, pilotée par le Haut commissariat à la jeunesse et au Livre vert intitulé « Reconnaître la valeur de la jeunesse ». Nous avons choisi d’interroger des scolaires ou apprentis, en fin de cycle soit en Terminale générale, technologique ou professionnelle, soit en fin de CAP ou de BEP. Elle cherche par ailleurs à comprendre quelle est la perception par les jeunes et leurs parents des différents « accompagnateurs » du jeune et de leur rôle dans son orientation, c’est-à-dire, au sein de l’Éducation nationale : des professeurs, proviseurs, CPE, conseillers d’orientation, de ses parents et les professionnels qu’il rencontre, etc. Enfin, l’étude a pour objectif de cerner les attentes des jeunes comme de leurs parents pour un parcours d’orientation plus satisfaisant. Compte tenu des objectifs de l’étude, la méthode est exclusivement qualitative sous forme d’entretiens individuels semi-directifs approfondis en face à face d’une heure.