Elisabeth de Bohême face à Descartes: Deux philosophes? PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. En philosophie, le dualisme est un point de vue strict affirmant que l’univers est constitué d’un constituant physique et d’un constituant mental. La version la plus connue du dualisme a été formalisée en 1641 par René Descartes qui a soutenu que l’esprit était une substance immatérielle. De nos jours, le dualisme est opposé à des formes variées de elisabeth de Bohême face à Descartes: Deux philosophes? PDF, parmi lesquelles le physicalisme et le phénoménisme.


Le titre même de ce volume, sous forme d’interrogation, est à comprendre comme un postulat. Il s’explique comme suit : il s’agit de s’interroger sur la pensée philosophique d’Elisabeth tout autant que sur celle de Descartes. La réflexion d’Elisabeth semble en effet posséder une dimension philosophique à deux titres au moins : d’abord parce que la princesse entretient un dialogue philosophique de haute tenue avec un autre philosophe, en déployant des arguments pertinents ; ensuite parce qu’elle développe peut-être elle-même des thèses qui lui sont personnelles, qui seraient des thèses au sens fort et pleinement philosophique du terme, et dont l’étude pourrait être affinée par la prise en considération de ses très nombreux autres correspondants. Reste un scrupule : celui de trahir le souhait même d’Elisabeth de cantonner ses échanges intellectuels au plan privé, en la propulsant en pleine lumière et en lui faisant endosser une posture philosophique qu’elle a soigneusement évitée de son vivant. Qu’on songe qu’elle voulait que cet échange soit codé ! Mais comme le premier « traître » fut Descartes lui-même, transmettant les lettres d’Elisabeth à Christine de Suède, considérons-nous comme habilités, en bons cartésiens, à divulguer la pensée de la princesse palatine. C’est à ce prix en effet, que nous pourrons redéfinir le rôle de cette dernière dans le cartésianisme, déterminer s’il existe une pensée propre d’Elisabeth et enfin, si elle existe, savoir en quoi elle consiste.

Illustration du dualisme par René Descartes. Les entrées sensorielles sont transmises par les organes sensoriels à la glande pinéale dans le cerveau, puis à l’esprit immatériel. L’idée de Platon est devenue le point de départ de toutes les formulations ultérieures de ce que l’on appelle aujourd’hui le dualisme de substance en ontologie. Aristote a par la suite rejeté la notion des Formes de Platon en tant qu’entités existant indépendamment, mais maintenant nombreux aspects de l’idéalisme, par exemple pour la division de la substance d’avec l’accident. Formes, on semble détruire l’unité essentielle et indispensable de la Forme. Affirmer que Socrate et Callias sont tous les deux des hommes ne signifie pas qu’il existe une entité transcendante « homme » à laquelle Socrate et Callias appartiennent tous les deux. Certains philosophes et penseurs ont considéré cela comme une forme de matérialisme, non sans raisons.

Cependant, ce qui est important du point de vue de la philosophie cognitive est le fait qu’Aristote ne croit pas que l’intellect puisse être conçu comme quelque chose de matériel. Son raisonnement est le suivant : si l’intellect était matériel, alors il ne pourrait pas inclure toutes les formes. Le christianisme des premiers siècles semble avoir lutté afin d’arriver à une position unique concernant la question de la relation entre l’esprit et le corps, de la même manière qu’elle a lutté pour définir le statut ontologique du Christ. Différentes visions existent sur cette question dans le christianisme moderne.