En français dans le texte PDF

Sony et Philips et lancé en 1982. En français dans le texte PDF sur la surface d’un CD vu au microscope à balayage. La lentille d’un lecteur de CD.


Le rayon réfléchi est enregistré par un capteur. En effet, lorsque le laser est émis sur une telle discontinuité, une partie des rayons lumineux émis sera réfléchie depuis le creux, tandis que l’autre partie sera réfléchie depuis le plat. Aussi se crée-t-il une différence de marche entre ces deux rayons réfléchis, c’est-à-dire un déphasage entre les deux ondes. 4, avec λ la longueur d’onde du laser. Le disque compact fut inventé conjointement par les firmes Philips et Sony Corporation. Quand les deux entreprises ont décidé de travailler ensemble en 1979, le projet prévoyait que les platines laser seraient équipées des puces électroniques les plus puissantes jamais commercialisées pour un produit grand public. Les premiers prototypes produits par Philips mesuraient 115 mm de diamètre, avec un codage sur 14 bits et une durée de 60 minutes.

Philips aurait eu un avantage grâce à une chaîne de production capable de fournir rapidement ces disques de 11,5 cm, ce qui ne faisait pas les affaires de Sony, la firme japonaise ayant pris du retard sur la fabrication des lecteurs. Philips ne souhaitait pas favoriser le format de 10 cm propre à Sony, pour les mêmes raisons. Un disque de 12 cm de diamètre avait donc un temps de lecture théorique de 74 minutes et 30 secondes. 72 minutes car les premiers supports pour le mastering audionumérique étaient des cassettes vidéo au format U-matic, dont c’était la durée d’enregistrement maximale. Philips et Sony annoncèrent fin août 1982 qu’elles étaient prêtes à sortir leur nouveau produit et commencèrent les ventes à l’automne. Symphonie alpestre de Richard Strauss dirigée par Karajan. CD : l’album se vend à plus d’un million d’exemplaires.

Il ne fait plus de doute que le CD apparaît comme le support sonore de l’avenir. Dès 1986, les platines laser se vendent mieux que les autres, et en 1988 les ventes de CD dépassent celles des disques vinyle. 2,5 millions d’exemplaires en moins d’un mois, durant les fêtes de fin d’année. Cette politique de prix fera exploser les ventes de lecteurs de CD en France.

12 cm de diamètre lui confèrent une portabilité que n’avait pas le disque microsillon. Rapport signal sur bruit bien plus important, reproduction exacte à chaque lecture grâce au système de correction d’erreur. Ce film peut aussi être imprimé pour illustrer le disque. Les informations sur un CD standard sont codées sur une piste d’alvéoles en spirale moulée dans le polycarbonate. L’espace entre les pistes est de 1,6 µm.