Enquête sur les apparitions de la Vierge PDF

Extrait de « Jan Fabre, A la Recherche d’Utopia, Searching enquête sur les apparitions de la Vierge PDF Utopia », édité par Salomon Bärtschi Editions, Genève, 2006. Que font les figures de dos ?


L’Enquête sur les apparitions de la Vierge est l’étude la plus complète et la plus précise possible sur un phénomène qui, pour le seul XXe siècle, est recensé des centaines de fois. Yves Chiron a mené une triple enquête: historique, thématique et synthétique. Il a disposé d’une vaste documentation, en provenance de diocèses et d’archives ecclésiastiques du monde entier ; il a visité des dizaines de lieux d’apparitions ou de supposées apparitions en France, en Espagne, au Portugal, en Suisse, en Italie, en Bosnie-Herzégovine et au Vietnam. On lira ici la réponse aux questions suivantes : qu’est-ce qu’une  » apparition  » de la Vierge ? Comment se manifeste-t-elle ? Y a-t-il des traits communs entre toutes les apparitions (âge, sexe, milieu social) ? Comment l’Église distingue-t-elle les  » vraies  » apparitions des  » fausses  » ?Quels sont les grands messages délivrés par la Vierge ? Quelle est l’influence du contexte politique et religieux ?

Yves Chiron, historien, a nottament publié Padre Pio, le stigmatisé, Pie XI, le pape écartelé et Enquête sur les miracles de Lourdes.

Presse:

« Historien et critique littéraire, Yves Chiron est aussi un enquêteur particulièrement rigoureux et toujours soucieux d’objectivité. »
Le Figaro Hors série, Septembre 08

Les coléoptères, les abeilles et les fourmis sont très laborieux. Une nuit dans Le nez, Fabre jette quelques insectes dans une boîte à chaussures. Jan Fabre parvient à formuler, à travers le processus de création, sa vision, claire et perspicace, des mécanismes spécifiques de deux disciplines artistiques. Il est et demeure avant tout un dessinateur. Notre cerveau est constitué de millions de neurones. Dès le début, les gens ont vu des images.

Ils en voyaient dans la surface accidentée de parois rocheuses. Ils sont propriété universelle et nos principales armes. En 1993, il réalise Mur de la montée des anges, la première de toute une série de sculptures analogues constituées de coléoptères verts, bleus, orange ou bruns. Apparition de Marie à saint Hyacinthe selon Lodovico Carracci.

D’une manière générale, pour le catholicisme, les  apparitions  ne constituent pas un  article de foi . Les voyants, s’ils viennent à être béatifiés ou canonisés, ne le sont pas au motif d’avoir vu la Vierge, mais à celui de la sainteté et de l’exemplarité de leur vie. Le Dictionnaire des  apparitions  de la Vierge Marie recense 14 apparitions reconnues par l’Église catholique. Bien qu’elles ne jouissent pas d’une reconnaissance officielle de la part des autorités ecclésiastiques, les suivantes apparitions ou manifestations mariales font l’objet d’une reconnaissance mineure, c’est-à-dire dont le culte et l’organisation de pèlerinages ont été autorisés, ainsi que l’édition et la propagation des messages qui sont attribués à la Vierge Marie. Apparitions les 19 juillet et 27 novembre 1830 à sainte Catherine Labouré à Paris, rue du Bac. Une enquête diocésaine commencée en 1879 rend un verdict positif en 1880, confirmé par une nouvelle enquête en 1936. Tout au long de 1876, Notre-Dame de Pellevoisin apparaît quinze fois à Estelle Faguette, lui accorde la guérison et lui confie le scapulaire du Sacré-Cœur.

Le 12 avril 1947, Bruno Cornacchiola, un père de famille italien anticatholique, aurait vu Notre-Dame avec ses trois enfants dans une grotte près de Rome, qui se présenta à eux comme la Vierge de la Révélation. Du 8 au 14 décembre 1947, apparitions à Jacqueline et Jeanne Aubry, Nicole Robin et Laura Croizon dans l’église de l’Île-Bouchard. Azulejo représentant l’apparition de la Vierge Marie à Linares. Les apparitions non reconnues sont en étude ou considérées par l’Église catholique comme pouvant être ou non l’œuvre du diable, ou le fruit de l’imagination des  voyants , ou l’invention de mythomanes se faisant passer pour voyants. Vierge Marie aurait été vue en haut des tours de l’église, et aurait repoussé à plusieurs reprises les attaques des Boxers. Notre-Dame de la Marne ne lui est pas lié.