Entretiens 1962-1987 PDF

Né le 10 juillet 1928 à Paris , dans le quartier des Batignolles, fils de Charles Buffet et de Blanche Colombe. Elève au Lycée Carnot de 1939 à 1943. Darfeuille, place des Vosges, puis entre en décembre à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris où entretiens 1962-1987 PDF ne restera que deux ans.


 » Maître des évidences, stratège des apparences, Andy Warhol a beaucoup insisté pour faire croire qu’il n’y avait rien derrière ses images. Et que lui-même n’avait pas grand-chose à dire. Deux ou trois citations partout répétées ont fixé le portrait d’un artiste amusant et superficiel, excentrique et mondain : sous les surfaces lisses de ses tableaux, sous son masque impassible, inutile de chercher autre chose qu’un aimable vide. Les entretiens réunis ici offrent un merveilleux démenti aux clichés qui escamotent le génie de l’artiste et la portée singulière de son œuvre. Provoquant, manipulateur, à la fois indifférent et passionné, contradictoire et lumineux, le dandy Warhol s’y révèle d’une intelligence déconcertante. Qu’il parle de peinture, de cinéma, de mode, de sexe, des stars mondiales ou de l’ordinaire de la vie américaine, il ne perd jamais de vue les exigences de son art. capable de tout montrer et de tout dissimuler dans ses images comme dans ses propos les plus simples, il s’est fait le miroir exact d’une époque futile et grave, hantée par la beauté et la mort. La sûreté  » de son diagnostic montre que Warhol est bien le philosophe dont il avait ironiquement pris la pose. Ce recueil d’entretiens, presque tous inédits en français, n’est pas un simple livre de plus sur Warhol : il constitue la source essentielle pour la compréhension du dernier artiste mythique du XXe siècle.  » Alain Cueff.

En 1945, il obtient le prix des travaux d’atelier. Décès de Blanche Buffet, sa mère. En 1946, il expose son premier tableau , un autoportrait, au Salon des Moins de Trente Ans à la Galerie des Beaux-Arts. En 1947 , il expose « L’homme accoudé » au Salon des Indépendants et en décembre a lieu sa première exposition présentée par Pierre Descargues, à la Librairie des Impressions d’Art organisée par Guy Weelen et Michel Brient. Raymond Cogniat lui achète pour le Musée National d’Art Moderne de Paris une peinture « Nature morte au poulet ».