Epidémies : La nouvelle carte PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Sa qualité epidémies : La nouvelle carte PDF être largement améliorée en utilisant un vocabulaire plus directement compréhensible. Esclave accablé de douleurs par Félix Lecomte.


Les épidémies sont un sujet d’actualité : le sida, le virus Ebola, la maladie de la vache folle et son pendant chez l’homme (maladie de Kreutzfeld-Jacob), le charbon et d’autres armes bactériologiques illustrent la pérennité de ces fléaux qui ont ravagé l’humanité et la menacent toujours. On a cru que l’on pouvait s’en débarrasser avec l’hygiène, les antibiotiques, les vaccins. Mais le mythe de l’éradication a fait long feu. Norbert Gualde propose ici une passionnante histoire des grandes épidémies et dresse la carte des microbes qui se partagent le monde. Pour nous aider à comprendre comment naissent et se propagent de tels fléaux, il met au jour les multiples facteurs qui conditionnent la transmission des maladies infectieuses. Si la virulence du germe et l’état des défenses de l’organisme sont au cœur de la bataille qui se livre, ce sont des facteurs sociaux, écologiques et comportementaux qui décident en dernier ressort de l’importance des épidémies. L’auteur fait le point sur les interactions entre les hommes et les microbes. Il énumère les conséquences démographiques et socio-économiques des épidémies, et montre en quoi elles ont de tous temps imprégné l’Histoire, inspiré les discours religieux ou les productions artistiques. Le défi permanent qu’elles représentent pour l’homme est enfin et surtout à l’origine des grands progrès de la médecine.

Le mot signifie donc étymologiquement la bile noire. Ceci renvoie à la théorie des humeurs d’Hippocrate selon laquelle le corps contient quatre humeurs qui chacune déterminent notre tempérament. La mélancolie est ainsi associée à l’automne et à la planète saturne. Le tempérament est donc sanguin lorsque le sang prédomine, lymphatique lorsque c’est la lymphe, bilieux pour la bile jaune et enfin mélancolique pour la bile noire.

Et cette bile noire provoquait une tristesse qui était exclusive aux génies. La notion de mélancolie est donc très ancienne et une place majeure lui a toujours été donnée au sein des quatre tempéraments. La mélancolie a un sens littéraire qui signifie la tristesse. Ces propos sont sujets à une autre interprétation. De nos jours, on réduit la mélancolie à un état dépressif.