Fêtes et cuisine traditionnelle en Limousin PDF

La fêtes et cuisine traditionnelle en Limousin PDF, et notamment les proportions de sucre et d’amandes moulues, est aujourd’hui très variable en fonction du lieu de production. Le massepain est parfois utilisé dans la confection de gâteaux traditionnels comme le Christstollen, gâteau de Noël allemand aux fruits confits. Massepain » à l’italien, marzapane, qui désigne à l’origine une mesure de capacité sur la côte sud de l’Asie Mineure, chez les marchands venant d’Italie, vers 1340.


Le massepain est un produit traditionnel de nombreuses régions d’Europe. Martzapaen font leur apparition à Lübeck, vendus par les apothicaires, car la pâte d’amande est utilisée, mélangée à d’autres ingrédients, pour ses propriétés médicinales : médicament pour le cœur, contre les douleurs pectorales et les maux de tête. Il utilise de l’amande douce et de l’amande amère, de l’œuf, de l’extrait de citron et de l’eau de rose. De nos jours, la production se fait à Wiesbaden et à Lübeck. En région liégeoise, on fabrique du massepain cuit pour les fêtes de fin d’année. Le massepain est la spécialité de Saint-Léonard-de-Noblat, un bourg du Limousin. Les confiseries à base de massepain sont traditionnelles en Algarve.

La Suisse, dans son ensemble, connait et apprécie cette confiserie. Genève en produit une quantité importante pour la fête de l’Escalade, remplissant les traditionnelles marmites en chocolat d’une multitude de légumes en massepain. Le massepain est utilisé dans la fabrication du prinsesstårta, dessert traditionnel suédois. Une version rose existe également et est nommée operatårta. Dans le Sud-Ouest de la France, d’où il arrivé sur l’île Maurice avec le surnom de  gâteau français , le massepain est une sorte de génoise ou de biscuit de Savoie. Un gâteau moelleux et léger, sans amandes ni levure, à base d’œufs fouettés.