Fraternité, j’écris ton nom ! PDF

Lounis Aït Menguellet est certainement l’un des artistes les plus populaires de la chanson berbère contemporaine, un poète qui est devenu, bien après Matoub Lounes, l’un des symboles de la revendication identitaire berbère. Nombreux sont ceux qui considèrent que la carrière de Lounis Aït Menguellet peut être scindée en deux parties selon les thèmes traités : la première, plus sentimentale de ses débuts, où les chansons sont plus courtes et la seconde, plus politique et philosophique, caractérisée par des chansons plus longues et fraternité, j’écris ton nom ! PDF demandent une interprétation et une lecture plus approfondie des textes. Lounis Aït Menguellet est toujours resté  ce campagnard fier ,  ce montagnard au fort caractère , essayant de couler des jours paisibles dans son village d’Ighil Bouammas près de Tizi Ouzou.


Parce que l’énergie citoyenne fraternelle dont a fait montre la société française est primordiale et si riche de potentialités créatrices, voici le cri du cœur du philosophe pour « faire vivre l’esprit de fraternité du 11 janvier ». 

La vie au village n’est pas aussi ennuyeuse qu’on le pense. Lounis Aït Menguellet s’interdit, dans ses chansons, de donner des leçons. Je ne fais que de l’observation. Elle peut être juste ou fausse. Mes mots ne sont pas des vérités générales.

Mais, quand je les dis, ça me fait du bien. Par sa seule magie, cette voix chaude transporte ceux qui l’écoutent au cœur de la Kabylie. Lounis Aït Menguellet part sans cesse à la source pour puiser  une prose littéraire orale, cette prose amazigh traditionnelle dans ses différentes formes d’expression autour desquelles a évolué la mémoire collective de la société , fait remarquer Mohammed Djellaoui, auteur d’un essai sur la poésie d’Aït Menguellet, et il ajoute que le poète  met la légende et la vertu au service d’une cause . Cette cause, c’est celle de la culture berbère. Longtemps marginalisée, réduite à un genre mineur, la chanson kabyle, grâce à Lounis Aït Menguellet, a renoué avec le fonds traditionnel berbère qu’a chanté avant lui Slimane Azem, interdit d’antenne dans son pays durant plus de vingt-cinq ans. Reconnais ce qui est tien Prends garde de ne jamais l’oublier!

Langue kabyle Celui qui t’aime Te sacrifie sa vie Il te vénère Et pour toi garde la tête haute C’est grâce à tes enfants Que l’Algérie est debout. Nous avons chanté la liberté, elle s’avère aussi loin que les étoiles. Lounis Aït Menguellet considère qu’elle se porte plutôt bien, dans la mesure où il y a toujours de jeunes artistes qui émergent. Il y a d’un côté, la chanson rythmée que demandent les jeunes, mais il y a aussi le texte qui reste une chose fondamentale dans la chanson kabyle, souligne le poète pour qui la chanson engagée est avant tout une liberté d’expression. De nombreux ouvrages et études ont été consacrés à son œuvre en tamazight, en arabe et en français.

1967-1974 : Période des 45 Tours, environ 70 titres. Tassadit Yacine, Aït Menguellet chante, Préface de Kateb Yacine, Paris, la Découverte, 1989. Chabane Ouahioune, Randonnée avec Aït Menguellet, Alger, éd. Farida Aït Ferroukh, Situation d’impasse et agents de la culture, Algérie, ses langues, ses lettres, ses histoires. Ali Chibani, Tahar Djaout et Lounis Aït Menguellet.

Temps clos et ruptures spatiales, Paris, L’Harmattan, 2012 et Alger, Koukou Éditions, 2014. Hafid Azzouzi,  Lounis Aït Menguellet, docteur honoris causa , sur www. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 25 novembre 2018 à 15:34.

Ces derniers temps nous nous sommes réveillés le matin, avec une forte impression relative à Lobsang Rampa et aujourd’hui le 27 Janvier 2007, nous avons cherché à savoir pourquoi. Il se peut cependant que certains urls, à la longue, ne soient plus opérationnels. Mais quittons voulez-vous, ces affreuses eaux troubles, et passons à notre sujet proprement dit, plus réconfortant et enrichissant. A deux jours près, nous ne pensons pas que Lobsang Rampa , nous en voudra d’avoir loupé le jour même, où on aurait dû sanctifier, son départ de cette planète en profonde mutation. Pour comprendre le comportement aberrant de ceux qui nous manipulent, il faut alors se montrer un peu philosophe .

Tout est relatif dans ce monde et le domaine de la Science est fonction du niveau d’évolution de ses chercheurs dans le Temps et l’Espace. II La genèse de l’ affaire. Ces propos désenchantés d’un homme abattu par le mal et attendant stoïquement la mort, une mort qu’il affirmait être une simple étape, à une nouvelle réincarnation, c’est Lobsang Rampa qui les tenait en écrivant l’épilogue de l’un de ses derniers ouvrages, « Rampa, le sage du Tibet », année dernière aux éditions internationales Stanké. Comme tous les journalistes, nous connaissons un indice de popularité qui ne trompe pas : l’abondance du courrier que nous envoient les lecteurs quand nous traitons de tel ou tel personnage. Et aussi un indice d’enthousiasme, de fidélité, de passion exigeante, exclusive et jalouse : la manière vive dont nous recevons une volée de bois vert chaque fois que nous nous bornons à énoncer les faits si nous ne prenons pas de précautions oratoires. II en va ainsi du « professeur » George Adamski,.

Adamski s’est peut être fait abuser par ceux qu’il croyait être des venusiens, mais ses photos de leur soucoupe sont pourtant authentiques. Toutefois, en ce domaine Lobsang Rampa, les bat de cent coudées. Ce n’est d’ailleurs pas tant en raison de ce qu’il dit. Son message est « crédible », en effet, si fantastique soit-i1, mais sa personnalité – sa double personnalité, devrions-nous dire – ne peut être appréhendée par nos critères ratiorialistes puisqu’il s’agit d’un lama initié aux secrets tibétains, réincarné dans le corps physique d’un homme d’Occident. Vous nous avez déçus à un point que vous ne pouvez imaginer et notre confiance en vous est fortement ébranlée, nous écrivait par exemple un groupe de lecteurs en 1979. 363 une photo de Lobsang Rampa, une autre lectrice, Mme S. Yvelines, nous a reproché de nous être trompés.