Freud pour les parents (Santé, bien-être) PDF

Deux enfants, sur l’île de Khong au Laos. Freud pour les parents (Santé, bien-être) PDF droits de l’enfant sont une branche des droits de l’homme visant la protection spécifique de l’enfant en tant qu’être humain à part entière. Les droits de l’enfant prennent en considération le caractère vulnérable et la nécessité de développement de l’enfant.


Freud a découvert le rôle de la sexualité, et plus largement du plaisir, dans la vie de l’enfant. Jean-Claude Liaudet propose une synthèse de ses apports. Après avoir décrit l’inconscient et ses modes de fonctionnement, il retrace l’évolution de l’enfant, depuis le moment où ses parents désirent le concevoir jusqu’à la fin de son adolescence.
Qu’est-ce que l’érotisme oral et la relation à la mère ? En quoi l âge du stade anal est-il décisif pour sortir de la violence ? Pourquoi et comment est-il nécessaire de dépasser les désirs dipiens ? Quel rôle décisif joue le père à ce moment ? En quoi la période de latence, de sept à douze ans, est-elle un temps d’apprentissage et d’acquisition des valeurs sociales ? Pourquoi doit-on parler de seconde naissance de l’adolescence ?
L’auteur montre en quoi la psychanalyse freudienne peut se révéler utile dans l’éducation d’un enfant. Il ne propose pas de « recette », mais permet aux parents de se comprendre pour mieux comprendre leur enfant.
Un livre qui s’adresse d’abord aux parents, mais aussi aux adultes qui travaillent en relation avec les enfants et à toute personne qui fut enfant un jour !

Dans l’Antiquité, et plus précisément dans les courants philosophiques antiques, l’enfant n’est pas vu comme un individu à part entière, mais comme un citoyen en devenir. Il en est ainsi lorsque Platon décrit sa cité idéale dans La République. Platon, l’enfance est un temps transitoire vers l’âge adulte. Ainsi, on ne peut parler clairement de droit de l’enfant durant l’Antiquité.

La pensée platonicienne et aristotélicienne dominent en Europe durant le Moyen Âge, cette espace de temps est donc globalement dans la continuité de la période antique. L’époque moderne voit émerger le modèle de l’individu grâce notamment à la philosophie des Lumières. Un des premiers ouvrages ouvrant une possible réflexion sur le champ du droit de l’enfant est Emile ou de l’éducation de Jean-Jacques Rousseau. Rousseau y atténue la conception aristotélicienne de l’enfance qu’il considère comme un temps béni et une condition de l’humanité même. L’enfant y est considéré comme un être. Pour Locke, tous les hommes sont naturellement égaux donc disposent de droits dès la naissance dont ils prennent conscience ultérieurement Pour lui, les parents ont des devoirs envers leurs enfants.