Genève, canton suisse 1814-2014 : La célébration du bicentenaire PDF

Carte de la commune dans sa subdivision administrative. Elle se trouve genève, canton suisse 1814-2014 : La célébration du bicentenaire PDF la rive droite du Léman. La vue sur le Léman depuis le coteau de Chambésy-Dessus. Le centre du village se situe à Chambésy-Dessus, le centre historique à Chambésy-Dessous, le centre administratif à Pregny, les fermes à Roilbot et les habitations au Tonkin.


Le 31 mai 2014, les drapeaux des 45 communes genevoises ouvrent aux Bastions un immense cortège. A pas lents, il rejoint le Port Noir où l’attend le président de la Confédération.
Tous les cantons suisses ont envoyé une délégation de leur Conseil d’État. Mille trois cents figurants défilent. Tradition et modernité se répondent. Jour de liesse et nuits de scènes.
Le 1er juin 2014, les barques lémaniques naviguent toutes voiles dehors. Il n’en manque aucune. Troupes soleuroises et fribourgeoises débarquent – comme deux cents ans plus tôt, exactement/
C’est le week-end culminant de dix-sept mois de manifestations commémoratives de l’entrée de Genève dans la Confédération suisse.
Il convenait d’en témoigner à l’attention des générations futures.

Magali Girardin et Olivier Vogelsang sont photographes, lauréats du Prix Swiss Press Photo.

François Longchamp est président du Conseil d’État de la République et canton de Genève.

Didier Burkhalter est président de la Confédération suisse.

Selon l’Office fédéral de la statistique et l’Office cantonal de la statistique, pour l’année 2017, Pregny-Chambésy mesure 3,24 km2. Chemin de baguenaude près du Grand-champ. La commune est un territoire riche en verdure. Ces surfaces vertes, associées à la zone agricole, font partie intégrante de l’importante pénétrante de verdure qui s’étend depuis Ferney-Voltaire jusqu’au lac. Le paysage communal, tant urbain que rural, est ponctué par des éléments visuellement marquants qui lui confèrent son caractère spécifique et contribuent à la bonne lisibilité de l’ensemble.

Parmi les éléments naturels on notera en particulier les cours d’eau, les peuplements arborescents, les surfaces agricoles, les accents topographiques et les alignements d’arbres. Le territoire de la commune a la forme d’un quadrilatère : Sur la face orientale, la rive du lac lui forme une limite naturelle. L’autoroute et sa bretelle, constitue la frontière septentrionale qui va du Vengeron à la Foretaille. La commune se trouve au nord du quartier genevois des Nations, une dizaine de missions permanentes étrangères ont leur bâtiment dans le village. Elle se trouve également non loin de l’aéroport international de Genève-Cointrin. La commune est limitrophe de la commune de Bellevue et des villes de Genève et du Grand-Saconnex. L’origine exacte du nom de la commune reste inconnue.

Il pourrait s’agir d’un propriétaire de domaine rural qui se serait appelé Priniacus. Pregny évoquerait une région fortement boisée. Il pourrait s’agir d’un personnage nommé Sambesius. Le nom de Sambatius est en tout cas attesté dans des inscriptions romaines. Le nom serait une déformation de Saint-Bésier, le patron d’une ancienne famille ou d’une chapelle de la région. Le nom actuel n’est pas issu de la fusion de deux village.

En effet, le village de Chambésy grandissait d’années en années, jusqu’à devenir plus grand que celui de Pregny. Carte des lieux-dits, d’après le service de la mensuration officielle. Les armoiries qui seraient le mieux adaptées seraient celles de la famille de Brosses, ancienne propriétaire de Tournay. D’azur à trois trèfles d’or posés deux sur un. Cependant, la famille De Brosses n’étant pas éteinte, l’archiviste cantonal proposa de les modifier légèrement notamment en changeant les couleurs. D’or à trois trèfles de sinople posés deux sur un. Extrait de la carte Dufour de 1855, montrant Pregny-Chambésy.