Globe-painter: 7 mois de voyages et de graffiti PDF

Avec le développement d’Internet et du WEB 2. 0, les usages des Globe-painter: 7 mois de voyages et de graffiti PDF se sont développés et la grande majorité des citoyens des pays industrialisés les utilise pour accéder à l’information.


C’est l’odyssée d’un peintre de rue. Un type qui traîne avec des graffiteurs, qui passe son temps à écumer les trottoirs. Une autre façon de voyager, de regarder le monde. Toute une planète qui vibre, qui crée, loin des musées, des galeries élitistes et des magasins branchés. Rio, Sao Paulo, Santiago, Valparaiso, Sydney, Hong Kong, Tokyo; des grosses villes, trop polluées, trop peuplées, saturées. Sept mois à squatter les canapés de graffeurs, à niquer la couche d’ozone, à partager l’amour de la couleur qui se pose sur les murs. Un aperçu furtif de ce qui se passe ailleurs, à travers les yeux d’un graffiteur parisien.

JULIEN « SETH » MALLAND est né à Paris en 1972. Diplômé de l’École des arts décoratifs, il commence à peindre à la bombe au milieu des années 90 de manière intensive. Spécialisé dans la réalisation de personnages, il collabore à l’élaboration de nombreuses fresques aussi bien en France qu’à l’étranger.
Avec Gautier Bischoff, il est l’auteur de Kapital sorti en 2000 aux éditions Alternatives et vendu à plus de 25 000 exemplaires. En 2003, il parcourt le monde pour découvrir les nouvelles tendances de cet art urbain. Puis en 2004, il fonde avec Gautier Bischoff, la collection Wasted Talent dont le cinquième volume vient de paraître.
Illustrateur et graphiste free-lance, il travaille aujourd’hui sur une adaptation en bande dessinée de la célèbre série animée « Lascars ».

La filière nécessitent de plus en plus de compétences en communication, marketing et vente, la technique n’étant qu’un support de la communication et d’organisation. Les usages des TIC s’étendent, surtout dans les pays développés, au risque d’accentuer localement la fracture numérique et sociale ainsi que le fossé entre les générations. L’expression  technologies de l’information et de la communication  transcrit une locution anglaise utilisée dans diverses instances internationales qui correspond à peu près au domaine de la télématique. Les technologies de l’information et de la communication sont des outils de support au traitement de l’information et à la communication, le traitement de l’information et la communication de l’information restant l’objectif, et la technologie, le moyen.

Mais cette définition se limite à la convergence de l’informatique et des télécommunications en vue de communiquer et ne tient pas compte de l’impact de la convergence numérique dans les multimédias et l’audiovisuel. Ensemble des technologies issues de la convergence de l’informatique et des techniques évoluées du multimédia et des télécommunications, qui ont permis l’émergence de moyens de communication plus efficaces, en améliorant le traitement, la mise en mémoire, la diffusion et l’échange de l’information . La diffusion rapide des accès à l’Internet à haut débit a permis une explosion des usages des services audiovisuels qui prennent une importance accrue dans le concept des TIC, non seulement au niveau de la communication, mais aussi au niveau de la gestion des informations et des connaissances et au niveau de leur diffusion. Cette extension du concept des TIC est à l’origine de nombreux débats en raison de l’importance de son impact sur la société. 1990 et au début des années 2000 pour caractériser certaines technologies dites  nouvelles .

La qualification de  nouvelles  est ambigüe, car le périmètre des technologies dites nouvelles n’est pas précisé et varie d’une source à l’autre. En raison de l’évolution rapide des technologies et du marché, des innovations déclarées  nouvelles  se retrouvent obsolètes une décennie plus tard. Parfois il s’agit de distinguer les technologies basées sur l’Internet par opposition aux télécommunications traditionnelles. Parfois, les NTIC incluent aussi la téléphonie mobile, mais les premières technologies mobiles qui ont plus de trois décennies peuvent-elles être qualifiées de  nouvelles  ? Cela montre qu’il n’est pas utile d’établir des catégories rigides pour distinguer ce qui est nouveau de ce qui ne l’est pas. TIC ou Technologies de l’Information et de la Communication ne sont pas mentionnés.