Gloire et croix de Jésus-Christ PDF

La Sainte Croix au centre de la théologie orthodoxe: sa découverte, son sens théologique, les fêtes liées à la Vraie Croix, les reliques. La tradition relate que gloire et croix de Jésus-Christ PDF’est sainte Hélène, la mère de l’empereur Constantin Ier, qui a découvert la Vraie Croix en 326, sur le lieu du calvaire, le Golgotha, lors d’un voyage en Palestine.


Oeuvres complètes de Saint Cyrille de Jérusalem, traduites par M. Bibliothèque portative des Pères de l’église. Cyrille de Jérusalem: Volume 2 pages 12 et 72. Ennemi et garde ton peuple par ta Croix. Seigneur, sauve ton peuple, et bénis ton héritage ! Accorde à ton Eglise la victoire sur ses adversaires, et par ta Croix sauve les nations qui t’appartiennent !

Kondakion de la fête, ton 4 : Toi qui souffris librement d’être exalté sur la Croix, au nouveau peuple appelé de ton Nom accorde ta bienveillance, ô Christ notre Dieu ! Donne force à tes fidèles serviteurs, les protégeant de toute adversité : que ton alliance leur soir une arme de paix, un invincible trophée! Le sens de la Sainte-Croix La croix source de joie et source de gloire, par Père Matta: « Si je crois véritablement en Dieu, si je crois qu’il est tout-puissant, alors je dois lui confier ma vie, sachant en qui j’ai cru, confiant dans les bras du Seigneur éternel, capable de garder ce que je lui ai confié et de me ressusciter de la mort. Par cette foi et cette confiance, il m’est facile d’accepter la croix, quelque soit la forme qu’elle peut revêtir : une maladie chronique, une écharde dans ma chair, ou dans celle de quelqu’un que j’aime, la trahison d’un frère ou d’un ami qui avait été mon compagnon bien-aimé, mon confident, une perte matérielle et une pauvreté humiliante, l’injustice, la persécution et l’oppression, la critique, la diffamation, les avanies.

D’une manière ou d’une autre, tout cela c’est la croix. Si mon regard est constamment fixé sur le Christ de ma vie, si sa Croix et sa Passion sont fortement imprimées dans mon coeur et dans ma chair, j’accepterai, oui j’accepterai ma croix. Elle ne fera que se placer dans le sillage de celle du Christ. Dès lors que j’accepte ma croix, Dieu essaie de vérifier mon acceptation, ou plutôt de me raffermir moi-même dans mon acceptation.

Il fait peser un peu plus sur moi cette épreuve. Cela peut se prolonger, afin que je puisse m’assurer moi-même de mon propre consentement, et que Dieu aussi puisse me faire confiance. Homélie du Patriarche Daniel La Sainte Croix vainc le péché et la mort L’Évangile lu avant la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix nous montre que la Sainte Croix est le signe de l’amour sacrificiel du Christ qui vainc le péché et la mort. C’est pourquoi la croix est appelée le « don de Vie », à savoir la croix qui détruit la mort de l’intérieur et se montre dans la gloire de la Résurrection.